Cinq infos dans le rétro: Indignation après l'assassinat d'un enseignant, Donald Trump joue son va-tout et la deuxième vague du coronavirus touche toute l'Europe

ACTU Préparez votre reprise ce lundi avec notre antisèche de l’actualité du week-end

Armelle Le Goff

— 

De très nombreuses fleurs ont été déposées en hommage à Samuel Paty devant son collège de Conflans.
De très nombreuses fleurs ont été déposées en hommage à Samuel Paty devant son collège de Conflans. — BERTRAND GUAY / AFP

Ce n’est pas  les vacances pour tout le monde et demain il faudra bien être en mesure de rebondir sur l’actualité de ce week-end. 20 Minutes est là pour vous aider à entamer cette semaine sous les meilleurs auspices.

1-Sidération et mobilisation après l’assassinat d’un professeur

Contre l’horreur, la mobilisation. D’importantes manifestations ont eu lieu ce dimanche partout en France en hommage au professeur Samuel Paty, assassiné vendredi pour avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet. Un attentat, survenu près du collège où il enseignait l’histoire-géographie dans un quartier calme de Conflans-Sainte-Honorine, qui a suscité une énorme émotion et pour lequel au moins dix personnes ont été placées en garde à vue. L’assaillant, un homme de 18 ans domicilié à Dreux, a été abattu de neuf balles par la police.

Parmi les manifestants venus se rassembler place de La République, le patron de La République en marche, Stanislas Guerini, le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le patron du Parti socialiste, Olivier Faure, et celui d’Europe-Ecologie-Les Verts, Julien Bayou. Leurs partis politiques se sont joints aux rassemblements.

Le journal Charlie Hebdo s’est également associé à l’appel dans la capitale. La place de la République avait déjà été l’épicentre de l’énorme défilé du 11 janvier 2015 après les attentats de janvier 2015, qui avait rassemblé environ 1,5 million de participants.

2-L’Europe tente de ralentir la nouvelle vague de contaminations au Coronavirus

Couvre-feu pour 20 millions de Français, interdiction de se réunir à Londres, écoles fermées en Pologne :   des mesures draconiennes sont entrées en vigueur samedi en Europe dans l’espoir de juguler la deuxième vague de la pandémie de Covid-19.

La situation se détériore sur l’ensemble du continent, avec le nombre des nouvelles contaminations en hausse de 4 4 % cette semaine. De quoi juger la situation « très préoccupante » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), alors que l’Amérique latine, le Moyen-Orient et l’Asie connaissent une baisse.

En France, où le nombre de contaminations a atteint un nouveau record samedi avec plus de 32.000 nouveaux cas répertoriés en 24 heures, une dizaine de grandes villes, dont Paris et sa banlieue, sont désormais soumis, à un couvre-feu de 21h à 6h pour au moins quatre semaines, une mesure qui concerne plus de 2 millions de personnes.

3-Donald Trump poursuit sa campagne marathon

Donald Trump a poursuivi sa campagne à un rythme effréné ce week-end, avec de multiples déplacements à travers le pays pour mobiliser ses troupes et rattraper son retard sur son adversaire démocrate Joe Biden, à 17 jours de l’élection présidentielle américaine.

Le milliardaire de 74 ans s’est rendu samedi dans le Michigan puis dans le Wisconsin. Toujours dans la mesure, il a qualifié son adversaire Joe Biden de « criminel » et affirmé que les démocrates étaient des anti-Américains. En 2016, il avait remporté le Michigan et le Wisconsin, deux Etats traditionnellement démocrates.

Confronté à des sondages qui le donnent battu, à une pandémie de coronavirus qui a dépassé les 8 millions de cas positifs aux Etats-Unis et aux doutes qui surgissent dans son propre camp, l’hôte de la Maison-Blanche joue ces derniers jours le tout pour le tout pour emporter l’élection le 3 novembre prochain.

4-L’Arménie et l’Azerbaïdjan s’accusent mutuellement d’avoir violé la trêve

L’Azerbaïdjan a accusé dimanche l’armée arménienne de violer le cessez-le-feu dans le Nagorny Karabakh, quelques heures après son entrée en vigueur. De son côté, Erevan blâme Bakou pour ne l’avoir pas respecté.

L’Azerbaïdjan a juré plus tôt de « venger » la mort de treize civils, dont des enfants, ayant péri la nuit précédente dans un bombardement nocturne de Gandja, deuxième ville du pays.

La reprise des combats il y a trois semaines a fait des centaines de morts. Après une première tentative ratée de cessez-le-feu sous l’égide de Moscou, le conflit a connu une nouvelle escalade samedi.

5-L’aide de 150 euros étendue aux bénéficiaires des APL et aux boursiers

On en sait un peu plus sur l’aide que va apporter le gouvernement dans la lutte contre la pauvreté. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé que l’aide de 150 euros dévoilée cette semaine à destination des personnes les plus précaires serait étendue aux jeunes bénéficiant des aides au logement ainsi qu’aux étudiants boursiers, dans un entretien au Journal du Dimanche

Le Premier ministre précise qu’il présentera la semaine prochaine « l’acte II de la stratégie pauvreté » du gouvernement. Ce plan devait être dévoilé samedi lors d’un déplacement dans l’Essonne, auquel il a renoncé à la suite de la décapitation d’un enseignant de Conflans-Sainte-Honorine. « Je peux d’ores et déjà vous dire que la campagne hivernale, qui commence habituellement le 1er novembre, commencera aujourd’hui même », ce dimanche, indique le chef du gouvernement.