Des milliers de personnes réunies place de la République.
Des milliers de personnes réunies place de la République. — BERTRAND GUAY / AFP

LIVE

Attentat à Conflans EN DIRECT : L'académie dément avoir envisagé de «sanctionner» Samuel Paty après son cours

Deux jours après le drame de Conflans et Eragny, entre Yvelines et Val-d’Oise, suivez avec nous les évènements de ce dimanche  

L’ESSENTIEL

  • Vendredi soir, un professeur d’histoire géographie, Samuel Paty, a été assassiné, peu après sa sortie d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines.
  • L’assaillant présumé, tué peu après, semble être, d’après les premiers éléments de l’enquête, Abdoullakh A., un Russe tchétchène né à Moscou en 2002 mais réfugié en France depuis ses 3 ans. Il a revendiqué son acte au nom de l’Islam.
  • L’onde de choc est immense depuis vendredi soir, dans la communauté éducative mais bien au-delà. De nombreux rassemblements en hommage doivent avoir lieu ce dimanche.

A LIRE

A VOIR

 

21h30: C'est la fin de ce live

Merci de l'avoir suivi avec nous. Bonne soirée à tous

20h31: François Hollande sur la place de la République à Paris

 

20H05: « Je ne veux pas que ma fille se retrouve face à des professeurs apeurés ou qu’ils se musellent »

Notre journaliste Hélène Sergent s'est rendu ce dimanche après-midi au rassemblement parisien en hommage à Samuel Paty. Beaucoup ont le sentiment de revivre la marche du 11 janvier 2015, après les attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l'Hyper Cacher.

Retrouvez notre article ici: Les manifestants redoutent une «fracture» et une «récupération politique»

19h50: Des réponses «concrètes»

Le Conseil de défense, réuni depuis dimanche 18 heures autour d'Emmanuel Macron, étudie des «réponses concrètes, à court et moyen terme», a-t-on appris auprès de l'Elysée. Notamment le projet de loi en préparation qui est destiné à lutter contre le séparatisme et l'islam radical peut être «complété, élargi, approfondi», avait indiqué plus tôt l'entourage d'Emmanuel Macron.

Participent à ce Conseil restreint de défense et de sécurité nationale le Premier ministre Jean Castex et six ministres: Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), Jean-Michel Blanquer (Education nationale), Florence Parly (Armées), Gérald Darmanin (Intérieur), Eric Dupond-Moretti (Justice) et Marlène Schiappa (Citoyenneté). Le procureur de la République antiterroriste Jean-François Ricard y assiste également.

19h08 : L’académie de Versailles dément avoir envisagé de sanctionner Samuel Paty

Dans un communiqué publié dimanche soir, les responsables académiques de Versailles démentent avoir envisagé de sanctionner Samuel Paty après la polémique créée par certains parents. « L’institution a toujours été en soutien total à l’égard de M. Paty. A aucun moment, il n’a été dit, ni même sous-entendu, ni pensé que l’institution allait "sévir" contre M.Paty », peut-on lire.

Ce communiqué vient en contrepoint des nombreuses vidéos publiées par un parent d’élève juste avant le drame, accusant le professeur de discrimination, le traitant de «voyou», révélant son nom et l'adresse de l'établissement. Dans l’une d’elle, le militant islamiste et antisioniste, Abdelhakim Sefraoui, indiquait que l’inspection académique était prête à « sévir » contre ce professeur. « C’est évidemment faux », affirme l’académie, ajoutant qu’il « serait absurde et paradoxal de donner crédit aux paroles de cette personne ». Les deux hommes sont actuellement en garde à vue.

L’académie précise avoir, au contraire, averti l’enseignant que des vidéos diffamatoires circulaient et l’avoir encouragé dans sa démarche de porter plainte.

 

18h36: Le service vidéo de 20 Minutes revient sur cette journée d'hommage

6.000 à Nantes, 5.000 à Toulouse, des dizaines de milliers à Paris... Des rassemblements en hommage à Samuel Paty ont eu lieu partout en France. Retrouvez les images marquantes de cette journée. 

 

18h07: Conseil de défense spécial

Le président de la République a réuni à l'Elysée ses ministres pour un conseil de défense spécial sur l'état de la menace islamiste ce dimanche à 18 heures. Un peu plus tôt dans l'après-midi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a fait savoir qu'il avait ordonné aux préfet d'expulser 231 étrangers en situation irrégulière fiché pour radicalisation, a révélé Europe 1. Parmi elles, 180 sont déjà en détention. Rappelons néanmoins que le meurtrier de Samuel Paty n'était ni en situation irrégulière ni connu pour sa radicalisation.

17H27: A Nantes, près de 6.000 personnes en hommage à Samuel Paty

A Nantes, comme dans toutes les grandes villes de France, 6.000 personnes se sont rassemblées devant la préfecture en soutien aux proches de Samuel Paty, brandissant des caricatures ou des pancartes pour défendre la liberté d'expression.

 

17h08 : Adieu Monsieur le professeur

On ne vous oubliera jamais

 

16h51 : On va à Toulouse, place du Capitole

Nos journalistes sont aussi sur place.