Emmanuel Macron s'est rendu sur place dès vendredi soir.
Emmanuel Macron s'est rendu sur place dès vendredi soir. — ABDULMONAM EASSA / POOL / AFP

TERRORISME

Attentat à Conflans : Qui est l'assaillant qui a tué le professeur d'histoire vendredi ?

Le jeune homme a été abattu par la police

Il avait 18 ans. Il était russe, Tchétchène né à Moscou en 2002. Il était connu pour des antécédents de droit commun, mais disposait d’un casier vierge, et n’était pas connu pour sa radicalisation.

L’homme de 18 ans a été abattu par la brigade anticriminalité de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Autour de 17 heures, les policiers ont été appelés pour un homme suspect qui rôde près du collège du Bois d’Aulne. En arrivant sur place, ils découvrent le corps d’un homme décapité. Deux cents mètres plus loin, sur la commune d’Eragny, ils tentent d’interpeller un homme en possession d’une arme blanche qui les menace. Ils font feu, l’homme, identifié comme l’assaillant présumé, décède des suites de ses blessures.

Un attentat revendiqué sur Twitter

Avant d’être abattu par la police, l’auteur présumé des faits a publié sur Twitter la photo de son acte. Ce geste a donc été revendiqué sur ce compte Twitter qui depuis a été fermé. On pouvait y voir la photo de la victime après l’agression. L’auteur présumé des faits dit avoir voulu venger Allah. La police mène des investigations pour authentifier ce compte, pour être sûre qu’il appartient bien au suspect.

En outre, ses parents, un grand-parent et son petit frère ont été interpellés dans la nuit de vendredi à samedi à Evreux (Eure). Les autres personnes placées en garde à vue ne font a priori pas partie de ses proches.