Coronavirus en Vendée : Le masque obligatoire sur tout le littoral pendant les vacances de la Toussaint

TOURISME « La fréquentation touristique attendue peut générer un brassage de la population », alerte le préfet de Vendée

J.U.

— 

Une femme porte un masque sur une plage (illustration)
Une femme porte un masque sur une plage (illustration) — William WEST / AFP

Le couvre-feu n'y est pas en vigueur mais il ne sera pas question de se relâcher. En prévision des vacances de la Toussaint, où beaucoup de familles iront peut-être passer du bon temps sur les plages de Vendée, le préfet du département a pris ses précautions.

Dans un arrêté publié ce vendredi, il a décidé d'imposer l'obligation du port du masque dans toutes les communes du littoral. «La fréquentation touristique attendue peut générer un brassage de la population, notamment celle provenant des zones de circulation active du virus», indique le préfet Benoît Brocart.

La Vendée plutôt épargnée

La mesure s'appliquera à partir de samedi matin et jusqu'au lundi 2 novembre dans une vingtaine de communes (L'Aiguillon, Bouin, Noirmoutier, Saint-Gilles...). Aux Sables-d'Olonne, le port du masque avait déjà été rendu obligatoire il y a quelques jours, en prévision du Vendée Globe. Par ailleurs, cinq nouvelles communes situées dans les terres s'ajouteront à cette liste, qui concerne désormais plus du tiers de la population vendéenne.

A l'instar de la première vague, le département est plutôt épargné par l'épidémie de coronavirus. Dans la région des Pays-de-la-Loire, il est celui où les indicateurs sont les plus bas avec un taux d'incidence de 76,6 cas pour 100.000 habitants et un taux de positivité de 6,8%.