Qualité de vie : Rennes dans le top 10 d’une enquête européenne, Marseille à la traîne

SONDAGE L’enquête menée par la Commission européenne met en comparaison 83 grandes villes

Camille Allain

— 

La mairie de Rennes, ici photographiée le 12 mars 2020.
La mairie de Rennes, ici photographiée le 12 mars 2020. — C. Allain / 20 Minutes
  • Une enquête menée auprès de 50.000 habitants de villes d’Europe a été dévoilée par la Commission européenne ce mardi.
  • Le sondage visait à connaître la satisfaction des habitants de 83 villes à y habiter.
  • Rennes se place 8e d’un classement dominé par Copenhague. Paris mais surtout Marseille sont à la traîne.

« Merci aux Rennaises et aux Rennais pour ce message d’espoir. On ne lâche rien ». La maire de la capitale bretonne Nathalie Appéré n’a pas boudé son plaisir ce mardi quand elle a découvert les résultats d’une grande enquête*  menée par la Commission européenne autour de la qualité de vie ressentie par les habitants.

Au milieu des 83 villes sondées, Rennes​ fait vraiment bonne figure. La préfecture d’Ille-et-Vilaine s’adjuge la huitième place de ce classement honorifique avec 97 % d’habitants « satisfaits » d’y habiter. Le palmarès est dominé par la capitale danoise Copenhague, qui devance Stockholm et Zurich.

Marseille plombée par le sentiment d'insécurité

Première ville française de ce classement, Rennes devance Bordeaux et Strasbourg, qui affichent plus de 90 % de satisfaction. Les habitants de Lille et Paris sont en dessous de la moyenne européenne, tandis que Marseille ferme la marche avec un taux de satisfaction de 80 %.

La préfecture des Bouches-du-Rhône se consolera en regardant derrière elle, où Palerme, Athènes, Istanbul et Belgrade ferment la marche. Marseille est notamment plombée par le sentiment d’insécurité. D’après l’enquête de la Commission, seuls 46 % des Marseillais sondés se sentent en sécurité quand ils rentrent seuls la nuit, soit l’un des pires scores de la zone européenne. C’est encore pire pour la propreté de la ville.

L'immobilier rennais pointé

Si Rennes arrive si haut dans le classement européen, c’est qu’elle est bien placée partout. Espaces verts à disposition, qualité des transports en commun, ville accueillante pour les familles ou les personnes âgées, qualité de l’air, offre culturelle…

Le sentiment d’insatisfaction le plus prégnant semble être le montant des loyers, jugé trop élevé par les habitants. Depuis quelques années, le prix de l’immobilier a grimpé à Rennes, victime de son attractivité. A Paris, le constat est encore pire. Seuls 10 % des sondés estiment qu’il est « facile de trouver un logement à un bon prix » dans la capitale française. On en arrive quand même à se demander qui peut répondre favorablement à cette question…

*Cette enquête a été menée par l’institut de sondage Ipsos du 12 juin au 27 septembre 2019. Dans chacune des 83 villes étudiées, 700 personnes ont été interrogées, soit un panel total de 58.100 habitants sondés.