VIDÉO. Allier : L214 dénonce les conditions de vie des porcs dans un élevage intensif

SOUFFRANCE ANIMALE Les images marquantes d’animaux malades, affaiblis et agressifs dévoilent ce que l’association décrit pourtant comme « l’enfer banal » d’un élevage intensif porcin

20 Minutes avec agence

— 

L214 dénonce les conditions de vie des porcs dans un élevage intensif dans l'Allier — 20 Minutes

Encore des images choquantes. L214 a diffusé ce mercredi une vidéo tournée dans un élevage intensif de porcs à Barrais-Bussolles (Allier). On y voit des porcelets malades, affaiblis et souffrant de lésions cutanées.

Les images témoignent de la promiscuité extrême des cochons, de l’agressivité entre eux et des plaies visibles sur le corps de certains. Un animal allongé est même mangé par ses congénères. Sur d’autres plans, L214 montre les cadavres des porcs entassés ainsi que les antibiotiques stockés sur le site. « L’enfer banal d’un élevage de cochons », décrit l’association de défense des animaux.

Mettre fin à l’élevage intensif

L’objectif de L214 est de convaincre un maximum de personnes de contacter leurs députés et leur demander de légiférer contre l’élevage intensif. Un projet de loi allant dans ce sens est en effet soumis aux débats ce jeudi à l’Assemblée nationale. L214 propose d’ailleurs un processus permettant de contacter son élu « en trois clics ».

Une action est d’autant plus nécessaire que « 80 % des animaux utilisés dans la production alimentaire sont issus d’élevages intensifs », précise l’association. 88 % de la population française voudrait voir ces pratiques s’arrêter, selon elle. Enfin, L214 indique que le propriétaire de l’élevage filmé n’est autre que le dirigeant de « l’une des plus grosses coopératives porcines françaises ».