Doubs : Après sa démission, l'ex Miss Franche-Comté dévoile ses photos « inappropriées »

CONCOURS « Ces photos sont bien évidemment artistiques, en aucun cas à caractère érotique, pornographique ou autres », écrit-elle

T.G.

— 

Pendant la soirée de Miss France 2013 à Limoges (illustration).
Pendant la soirée de Miss France 2013 à Limoges (illustration). — NIVIERE-TV/SIPA

Sa démission avait surpris. Lundi, au lendemain de son élection comme nouvelle Miss Franche-Comté, Anastasia Salvi avait annoncé son retrait du concours. Plus question pour elle de participer à l’élection de Miss France le 12 décembre prochain au Puy du Fou.

« Vous ne comprendrez peut-être pas cette décision mais tout comme moi, je vous demande de soutenir celle qui me succédera », avait-elle écrit, sans expliquer son choix. Les raisons de ce rebondissement inattendu sont venues un peu plus tard dans la soirée. D’après L'Est Républicain, la jeune fille aurait été poussée vers la sortie par le comité Miss France à cause de photos jugées « inappropriées ». Celles-ci leur auraient été transmises lundi par une tierce personne, une sorte de corbeau, ajoute le quotidien régional.

Dans la soirée, Anastasia Salvi a décidé de prendre les devants et de publier elle-même les clichés sur son Instagram. « Voici les fameuses photos […] Ces photos ont été réalisées en 2017 dans le cadre d’un concours international pour deux marques de coiffure reconnues en France et partout dans le monde. Ces photos sont bien évidemment artistiques, en aucun cas à̀ caractère érotique, pornographique ou autres », écrit-elle, sans vouloir polémiquer davantage. « Je comprends parfaitement la décision du comité́ Miss France mais suis forcément déçue. Merci à vous qui avez voté et cru en moi et m’avez apporté votre soutien. »

Mi-décembre, ce sera Miss Jura, Coralie Gandelin, 23 ans, ex-première dauphine d’Anastasia Salvi, qui représentera la Franche-Comté.