Coronavirus à Lyon : Les chiffres du Covid-19 toujours stables, le port obligatoire du masque reconduit

EPIDEMIE Pour limiter la propagation du virus, le préfet du Rhône a reconduit l’obligation de porter le masque jusqu’au 21 octobre inclus

Elisa Frisullo

— 

Les appels au Samu liés au Covid ont baissé en une semaine.
Les appels au Samu liés au Covid ont baissé en une semaine. — Elisa Frisullo / 20 Minutes
  • Dans la métropole de Lyon, c’est la deuxième semaine consécutive que les indicateurs liés au Covid-19 sont stables ou en baisse.
  • Mais l’activité dans certains services du CHU reste forte en raison d’autres pathologies que le coronavirus qui nécessitent des hospitalisations.
  • Pour maintenir ces signes d’amélioration, le préfet a décidé de reconduire l’obligation de porter le masque dans la rue jusqu’au 21 octobre inclus.

Le rebond épidémique observé dès la fin août dans la métropole de Lyon se stabilise, éloignant pour l’heure la menace d’une deuxième vague annoncée depuis des semaines par certains spécialistes. Selon le bilan hebdomadaire publié ce mardi par les Hospices civils de Lyon, les indicateurs du coronavirus restent stables dans l’agglomération depuis presque trois semaines, voire en baisse.

Ce mardi, 205 personnes sont hospitalisées pour Covid-19 dans l’un des établissements gérés par les HCL, soit 24 de plus qu’il y a une semaine. Parmi elles, 42 sont prises en charge en réanimation, soit deux patients de plus que le 29 septembre.

Cette stabilisation s’observe aussi au Samu, où les appels liés au Covid-19 ont encore diminué par rapport à la mi-septembre (12 % des appels contre 17.2 % il y a quinze jours). Aux urgences adultes, le nombre de passages en lien avec le coronavirus est également en baisse, concernant moins de 15 % des patients reçus.

Pas de déprogrammation des activités non urgentes

Dans les services, ces signes de stabilité n’empêchent pas les équipes de tourner à plein régime dans certains services. « L’activité est actuellement soutenue, en raison notamment d’une forte activité, non Covid, concomitante, indique ce mardi le CHU. Pour autant, les HCL n’ont pas eu pour l’instant à engager un plan de déprogrammation ». Une situation que le CHU, qui avait cessé ses activités non urgentes en mars dernier, souhaite voir perdurer.

« La direction des HCL souhaite éviter le recours à la déprogrammation massive d’activité pour maintenir aussi longtemps que possible l’accueil et la prise en charge des patients non Covid », ajoutent les hospices. Pour éviter l’asphyxie des services et des équipes, ils s’appuient notamment sur la hausse progressive des lits de réanimation (9 lits de plus pour le moment pour un total de 148) et la mobilisation des établissements hospitaliers du territoire.

Brignais et Craponne passent au masque obligatoire

Pour limiter la propagation du virus et prévenir « une saturation » des hôpitaux, le préfet du Rhône a annoncé ce mardi la reconduction et l’élargissement du port du masque jusqu’au 21 octobre inclus. Dans toutes les communes où il doit être porté dans la rue de 6 heures à 2 heures ou en permanence (Lyon et Villeurbanne), rien ne change donc pour la population.

En revanche, les habitants de Brignais et de Craponne vont à leur tour devoir porter un masque de 6 heures à 22 heures dès ce mercredi, annoncent les services de l’Etat. « Il est plus que jamais nécessaire de limiter les comportements à risque pour ralentir la propagation de l’épidémie, préserver le bien vivre ensemble et éviter collectivement un reconfinement », martèle le préfet Pascal Mailhos. Dans le Rhône, le taux d’incidence de la maladie, de 223/100.000 habitants le 25 septembre, était redescendu à 202 pour 100.000 habitants vendredi.