Loire-Atlantique : « Voleur, violeur »… Le département annonce qu’il porte plainte contre Eric Zemmour

POLEMIQUE Mardi soir, le polémiste avait laissé entendre que les migrants mineurs isolés étaient des « voleurs, violeurs et assassins » sur le plateau de CNews

David Phelippeau

— 

Le polémiste, essayiste et journaliste français, Eric Zemmour.
Le polémiste, essayiste et journaliste français, Eric Zemmour. — Jacques Witt/SIPA

Le communiqué est tombé ce jeud soir. Philippe Grosvalet, président du département de Loire-Atlantique, a décidé de déposer plainte contre l’éditorialiste Eric Zemmour pour ses propos au sujet des migrants mineurs isolés [un sujet qui relève de la compétence des conseils départementaux]. « Les paroles qu’il a tenues sur un plateau de télévision [CNews] sont abjectes et racistes, explique Philippe Grosvalet. Elles constituent une véritable incitation à la haine qui est intolérable et qui porte atteinte aux mineurs dont le département de Loire-Atlantique s’est vu confier la tutelle. A ce titre, notre collectivité va déposer plainte contre ce récidiviste, déjà condamné pour injure. »

« Il ne faut pas les laisser rentrer », lance Zemmour

« Tous les mineurs isolés ne sont pas des voleurs, mais la responsabilité de la France et du gouvernement c’est de ne pas prendre le risque, avait lancé, mardi soir, le polémiste sur le plateau de CNews. Et donc tant qu’il y en aura un… Il ne faut pas les laisser rentrer car ça veut dire un violeur, un voleur, un assassin… potentiels, qui persécutent les Français. »

« Je veux surtout témoigner que les mineurs non-accompagnés pris en charge par le département de Loire-Atlantique​ manifestent une forte volonté d’insertion, poursuit Philippe Grosvalet. J’en appelle également à la responsabilité de la chaîne de télévision, qui doit condamner fermement ses propos et faire en sorte que ce personnage ne puisse plus continuer à s’en prendre ainsi à des femmes et des hommes sur ses plateaux. Elle doit se séparer de cet éditorialiste. »