Attaque à Paris : Le suspect voulait rentrer à l’intérieur des locaux de « Charlie Hebdo » et y mettre le feu

ENQUETE Retrouvez les déclarations du procureur antiterroriste concernant l’attaque dans les anciens locaux de « Charlie Hebdo »

L. Br.

— 

Les secours devant les anciens locaux de «Charlie Hebdo», à Paris, après l'attaque au couteau du 25 septembre 2020.
Les secours devant les anciens locaux de «Charlie Hebdo», à Paris, après l'attaque au couteau du 25 septembre 2020. — Alain JOCARD / AFP

L’ESSENTIEL

  • Une attaque au couteau à Paris, près des anciens locaux de « Charlie Hebdo » a fait quatre blessés, vendredi.
  • Un suspect a été interpellé et placé en garde à vue dès vendredi, ainsi que cinq autres personnes. Le jeune homme a revendiqué l’attaque au hachoir lors de son interpellation.
  • Le procureur antiterroriste Jean-François Ricard a tenu une conférence de presse ce mardi dès 14h sur les avancées de l’enquête.

LA VIDEO

A LIRE AUSSI

 

14h35 : C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi avec nous ! 

14h22 : Le procureur a donné des nouvelles des victimes

L’homme qui a été agressé présente de multiples fractures au niveau du crâne et « reste hospitalisé dans un état très grave ». Il s’est vu prescrire au moins trois mois d’interruption totale de travail (ITT). La jeune femme, qui présentait plusieurs plaies et fractures au visage, a obtenu 8 jours d’ITT.

14h16 : L’enquête devra déterminer s’il a bénéficié de soutien et dans quel contexte il en est arrivé à commettre cet acte, conclut le Procureur

La garde à vue du principal suspect est levée, il sera présenté à un juge d’instruction dans l’après-midi pour « tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste à caractère criminel ».

14h14 : Il a reconnu avoir fait des repérages pour préparer son acte les 18, 22 et 24 septembre

Mais il a indiqué qu'il ignorait que Charlie Hebdo avait déménagé. Le jour-même de l'agression, il a acheté un hachoir, un marteau et deux bouteilles de White Spirit. Son objectif était de rentrer à l'intérieur des locaux et d'y mettre le feu.

14h13 : Il ne bénéficie d'aucun titre de séjour mais avait un rendez-vous le jour de l'agression à la Préfecture du Val d'Oise pour en parler

14h12 : L’accusé a reconnu qu’il avait 25 ans et s’appelait Zaheer Hassan Mahmoud, après que les enquêteurs ont retrouvé des documents d’identité dans son téléphone

Il est « totalement inconnu de l’ensemble des services de renseignement », a précisé le Procureur.

14h10 : Le mis en cause regardait abondamment des vidéos du chef religieux Khadim Hussain Rizvi qui organisait des rassemblements au Pakistan à la suite de la republication des caricatures de Mahomet

Ce sont des vidéos du TLP (un parti islamiste radical), dirigé par Khadim Hussain Rizvi.

Dans son téléphone, une vidéo datée 25 septembre, dans laquelle l’intéressé se met en scène et « pleure et évoque Dieu », a été authentifiée. Il s’exprime en ourdou. Il ne fait allégeance à aucune organisation terroriste.

14h09 : Les constatations ont mis en évidence que l’auteur des faits a laissé sur place un sac

A l’intérieur : deux bouteilles de White-Spirit, des cartes SIM, des billets de train Paris-Annecy, datés du 3 septembre. L’arme du crime a été retrouvée boulevard Richard Lenoir.

14h08 : L’agresseur a été interpellé à 12h35 au métro Bastille, après s’être brièvement rendu place d’Italie (Paris 13e)

14h05 : L’enquête menée sous l’autorité du parquet antiterroriste a permis d'établir les faits

La 25 septembre à 11H33, un individu masculin portant des chaussures rouges et un survêtement gris est passé une première fois devant le 6, rue Nicolas Appert. Deux personnes s’y trouvaient, fumant une cigarette. Une vingtaine de secondes après ce premier passage, l’individu revient sur ses pas. Il s’attaque aux victimes en leur assénant de nombreux et violents coups, d’abord à l’homme puis à la femme. Les victimes s’enfuient et l’agresseur les a poursuivis sur quelques mètres. La durée totale de l’agression est estimée entre 15 et 20 secondes.

14h03 : Le procureur est arrivé. Jean-François Ricard exprime son émotion et ses pensées aux victimes

13h49 : L’identité du suspect au cœur de l’enquête

Le Procureur va-t-il en dire plus sur l’identité du principal suspect de l’attaque au hachoir à Paris ? Depuis son interpellation, l’assaillant présumé se présente comme Hassan A., âgé de 18 ans. Mais les enquêteurs pensent qu’Hassan A. s’appellerait en réalité « Zaheer Hassan Mahmoud » et serait âgé de 25 ans, selon une information du Monde.

C’est sous cette identité qu’il s’est présenté dans une vidéo enregistrée avant l’attaque et authentifiée par les enquêteurs. Dans ce document de deux minutes, l’assaillant, en habit traditionnel, dénonce, entre chants psalmodiés et pleurs, « les caricatures du prophète Mohammed qui ont été faites » par Charlie Hebdo.

Il dit venir de Kothli Kazi, un village du district agricole de Mandi du Pendjab au Pakistan.

Bienvenue dans ce live consacré à la conférence de presse du parquet antiterroriste concernant l'attaque au hachoir qui s'est tenue vendredi devant les anciens locaux de Charlie Hebdo