Coronavirus : Des enfants baptisés au pistolet à eau ? On démêle le vrai du faux concernant cette photo virale

FAKE OFF Une image montrant un prêtre visant un enfant avec un pistolet à eau est devenue virale ces derniers jours sur les réseaux sociaux. Une image réelle mais prise il y a plusieurs mois dans un contexte particulier

Béatrice Colin

— 

Le prêtre de la Saint Mark Catholic Church, à Manchester, dans le Teennessee, a mis en scène ce baptême au pistolet à eau.
Le prêtre de la Saint Mark Catholic Church, à Manchester, dans le Teennessee, a mis en scène ce baptême au pistolet à eau. — Saint Mark Catholic Church, Manchester Facebook
  • La photo d’un prêtre visant avec un pistolet à eau un enfant pour le baptiser est devenue virale sur les réseaux sociaux ces derniers jours.
  • Ce cliché, publié en mai dernier aux Etats-Unis, est une mise en scène humoristique d’un vrai prêtre.
  • Aux Etats-Unis, durant le printemps, plusieurs photos de ce type ont été partagées sur les réseaux sociaux, certaines étant de vraies bénédictions au pistolet rempli d’eau bénite.

Un prêtre – masqué – mettant en joue un enfant et ses parents avec un pistolet à eau pour le baptiser. Cette image est devenue depuis virale depuis quelques jours sur Facebook. Elle a été vue plusieurs milliers de fois au cours des dernières 24 heures, générant de nombreux commentaires ironiques sur les nouvelles méthodes de l’Église catholique pour faire rentrer ses ouailles dans la maison de Dieu en temps d'épidémie de coronavirus.

Cette photo est devenue virale sur Facebook depuis quelques jours
Cette photo est devenue virale sur Facebook depuis quelques jours - Capture d'écran

« Toi qui penses avoir tout vu dans la vie ! », lance l’autrice d’un de ces posts. « N’importe quoi », commente de nombreux autres alors qu’une autre relève, pragmatique, « qu’au moins tout le monde respecte les distances ». Un autre s’indigne du manque de respect du fait religieux « Non, non et non ! Il ne faut pas exagérer et on ne « rigole » [pas] lors d’un baptême !!! ». Plus suspicieux, ils sont quand même quelques-uns à s’interroger sur la période où a été prise cette image, et s’il ne s’agit pas, en réalité d’une blague.

FAKE OFF

En y regardant de plus près, grâce à l’outil de recherche inversée d’image du site canadien TinEye, on peut remonter à la date de première publication de la photo sur Internet. Et celle-ci ne date pas à septembre, mais au mai dernier. A l’époque, le cliché avait été repartagé et commenté des milliers de fois sur le  le site communautaire américain Reddit.

En furetant dans les commentaires, on retrouve une indication géographique qui nous permet de remonter jusqu’à un article sur le site américain Catholic World Report. Celui-ci explique que le pistolet à eau n’est pas une nouvelle technique de baptême instituée durant le confinement, mais bien une blague réalisée par le prêtre, Stephen Klasek. Ce curé exerce dans la paroisse de Saint Mark’s, à Manchester, dans le Tennessee (Etats-Unis).

Face aux réactions suscitées par cette image, la paroisse s’est fendue à l’époque d’un communiqué sur sa page Facebook pour clarifier le contexte de cette photo devenue virale. « Premièrement, la famille lui avait demandé de faire cette pose imitant plusieurs posts de prêtres circulant sur Internet. Il a accepté parce qu’il pensait que c’était drôle. Deuxièmement, l’eau dans le pistolet n’est pas de l’eau bénite et a été dirigée vers le père de l’enfant et non vers le bébé pour faire preuve d’humour. En fin de compte, c’était censé être rigolo », relève la paroisse.

Une mise en scène donc. Au même titre que de nombreuses autres qui ont vu le jour dans les églises Outre-Atlantique depuis le début de la crise sanitaire. Et avec elles, des dizaines de mèmes…

Mais si c’était une blague pour certains, en avril, le père Tim Pelc de la paroisse Saint-Ambroise, près de Detroit, a bien décidé de respecter les traditions pascales en bénissant les paniers de nourriture avec un pistolet à jet rempli d’eau bénite.

Il s’est confié à Buzzfeed en indiquant que cette utilisation particulière du pistolet à eau avait l’avantage de permettre de conserver les rites tout en maintenant la distanciation sociale nécessaire en période épidémique. Ainsi soit-il !