Villefontaine : Un corps retrouvé sans vie ce lundi matin, il s'agit bien de celui de Victorine

DISPARITION La jeune fille était introuvable depuis samedi soir 19 heures, heure à laquelle elle avait contacté ses proches pour leur dire qu’elle rentrait à la maison

C.G.

— 

A Villefontaine dimanche 27 septembre au lancement des recherches
A Villefontaine dimanche 27 septembre au lancement des recherches — ALLILI MOURAD/SIPA

Un corps sans vie a été retrouvé ce lundi matin sur la commune de Villefontaine (Isère), a appris 20 Minutes, confirmant une information du  Dauphiné Libéré. Il s’agit de celui de Victorine, 18 ans, portée disparue depuis samedi soir. L’information a été confirmée lundi soir par Audrey Quey, procureure de la République de Vienne.

Il a été découvert dans un ruisseau de la réserve naturelle de l’étang de Saint-Bonnet mais restait « difficilement accessible » en raison de l’endroit escarpé.

L’un des chiens Saint-Hubert a « marqué » à hauteur de ce ruisseau du Turitin, déversoir de l’étang. C’est là qu’ont été découverts une paire de baskets, comparables à celles que portait la jeune femme au moment de sa disparition, un sac à main blanc qui ressemble à celui de Victorine ainsi qu’un masque chirurgical. « Tout laisse penser qu’il ne s’agit pas d’un accident », a également affirmé Audrey Quey, indiquant qu’un appel à témoins est en cours. Toute personne susceptible d’avoir des informations est invitée à appeler le 0 800 200 142.

L’enquête, ouverte pour des faits d’enlèvement, séquestration et homicide volontaire, est désormais entre les mains de la section de recherches de Grenoble.

Un dernier appel à 19 h

La jeune fille de 18 ans, étudiante à Lyon 3, n’avait plus donné signe de vie depuis samedi soir, plongeant ses proches dans la plus grande inquiétude. Sa sœur avait notamment lancé un appel sur les réseaux sociaux pour la retrouver. Et une enquête avait été ouverte pour disparition inquiétante par la brigade territoriale de Villefontaine.

Victorine avait téléphoné à sa famille vers 19 heures pour lui indiquer qu’elle était sur le chemin du retour. Depuis, elle ne répondait plus au téléphone ni aux messages envoyés.