Coronavirus à Lille : Le détail des mesures après le passage en zone d’alerte renforcée

EPIDEMIE Le préfet du Nord a publié plusieurs arrêtés détaillant les mesures renforcées pour lutter contre l’épidémie de coronavirus

Mikaël Libert

— 

A Lille, dans certains endroits, on porte obligatoirement le masque dans la rue.
A Lille, dans certains endroits, on porte obligatoirement le masque dans la rue. — M.Libert / 20 Minutes
  • Les mesures prises par le préfet du Nord l’ont été en concertation avec la mairie de Lille. Le représentant de l’Etat n’a pas accédé à toutes les requêtes de Martine Aubry.
  • Pour l’ensemble des 95 communes de la Métropole européenne de Lille, les débits de boissons devront être fermés entre 22h et 6h du matin à partir de lundi.
  • Les « établissements sportifs clos et couverts » ainsi que les piscines devront être fermés au public à certaines exceptions, comme la pratique du sport scolaire ou professionnel.

Ce vendredi après-midi, le préfet du Nord, Michel Lalande, a publié plusieurs arrêtés contenant les nouvelles mesures contre le coronavirus qui seront mises en place dès samedi après le classement de la métropole lilloise en zone d'alerte renforcée. Ces textes précisent les grandes lignes annoncées, mercredi, par le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Il appartenait aux préfets de décliner au niveau local les préconisations du gouvernement. Pour Lille, selon la maire, Martine Aubry, cela a été fait en concertation et ce, même si le représentant de l’Etat n’a pas accédé à toutes les requêtes de l’élue locale.

Les restaurants exclus des mesures plus restrictives

Ainsi, pour l’ensemble des 95 communes de la Métropole européenne de Lille (MEL), les débits de boissons devront être fermés entre 22h et 6h du matin à partir de lundi. Cela concerne les bars, mais aussi les établissements comme les salons de thé ne disposant pas de licence de restauration.

En revanche, les restaurants « exclusivement dans l’exercice de leur activité de vente de repas » sont exclus de cette mesure et pourront continuer de travailler jusqu’à 0h30 maximum. Pour faire simple, inutile de vous ruer dans un restaurant pour y boire un dernier verre sans manger après la fermeture de votre bar préféré.

Dans le même registre, et pour assurer une certaine cohérence, il sera aussi interdit de vendre et de consommer de l’alcool sur la voie publique et dans les espaces publics (parcs, jardins…) entre 20h et 6h à partir de lundi. Logiquement, aux mêmes heures et aux mêmes endroits, on ne pourra plus non plus diffuser de la musique amplifiée. Mais vous pourrez toujours aller squatter les pelouses de la Citadelle ou les bords de la Deûle la nuit pourvu que vous soyez dix au maximum et que vous ne buviez que de l’eau.

Rassemblements limités, sauf exceptions

Pas la peine non plus de tenter de vous réfugier dans la salle des fêtes de votre commune. L’arrêté préfectoral interdit aussi « les réunions ou rassemblements à caractères familiaux ou festifs […] dans les établissements recevant du public […] permanents ou temporaires ».

Que ce soit en intérieur ou en extérieur, plus aucun événement ne pourra rassembler davantage que 1.000 personnes (hors personnel, organisateurs, techniciens…). Echappent à cette règle les manifestations revendicatives dans la mesure où elles auront été déclarées en amont et que les gestes barrière seront respectés. En appliquant cette dernière condition, les marchés, les enterrements ou les rassemblements à caractère professionnel pourront aussi échapper à l’interdiction.

De manière générale, les « établissements sportifs clos et couverts » ainsi que les piscines devront être fermés au public à certaines exceptions, comme la pratique du sport scolaire ou professionnel. Par exemple, vous ne pourrez plus participer à l’entraînement hebdomadaire de votre club de volley amateur dans la salle Machin. En revanche, votre enfant ne sera pas privé de son cours de badminton réalisé sur son temps scolaire dans la salle Truc.