Toulouse : Dans son bus converti en auberge de jeunesse, elle propose un road-trip libre

SUR LA ROUTE Après avoir réaménagé un ancien bus scolaire en hébergement, une Toulousaine veut embarquer huit voyageurs pour un road-trip itinérant où ils choisissent leur trajet

Julie Rimbert

— 

MagicBus peut embarquer huit voyageurs lors de road-trip à travers l'Europe.
MagicBus peut embarquer huit voyageurs lors de road-trip à travers l'Europe. — MagicBus
  • La société MagicBus, implantée à Fenouillet, veut embarquer des voyageurs hors des sentiers battus, dans un ancien bus scolaire reconverti en auberge de jeunesse itinérante.
  • Ce sont les huit voyageurs qui déterminent le trajet, seuls le départ et l’arrivée sont programmés.
  • Le premier road-trip débute ce week-end en Ariège.

Un voyage itinérant dans un bus aménagé en hôtel et au trajet modulable selon les envies de chacun. C’est le drôle de concept lancé par la société toulousaine MagicBus, une auberge de jeunesse installée dans un bus permettant de réaliser un road-trip dont le trajet est décidé par ses voyageurs. Le premier voyage doit avoir lieu le week-end du 3 et 4 octobre, en Ariège.

Car si l’idée initiale de la fondatrice de MagicBus, implanté à Fenouillet, était de proposer des road-trip en Europe, la crise sanitaire a freiné ses plans, l’obligeant pour l’instant à se consacrer à des voyages dans l’Hexagone et à abaisser leur durée d’une semaine à un week-end.

Aménagement d’un ancien bus scolaire

Lisette Abadie, titulaire d’un diplôme en architecture d’intérieur et scénographie, a eu l’idée de créer MagicBus après plusieurs voyages. « A l’âge de 20 ans, j’ai parcouru durant quatre mois la Nouvelle-Zélande, où j’ai testé différentes manières de voyager, comme l’auto-stop, les auberges de jeunesse ou le van et je me suis rendu compte que chacune avait des avantages et des inconvénients, raconte la jeune femme de 27 ans. Ce bus, c’est un peu le mix de tout ce qui permet de voyager avec plusieurs personnes, d’aller où l’on veut et de rencontrer d’autres gens ».

MagicBus a été aménagé pour le confort de huit voyageurs.
MagicBus a été aménagé pour le confort de huit voyageurs. - MagicBus

Après avoir cherché un bus américain, la Toulousaine a finalement acheté pour 8.000 euros un ancien bus scolaire de Charentes Maritimes. Il lui a fallu environ six mois de travaux pour en faire un hébergement douillet, capable d’accueillir huit personnes. C’est elle aussi qui sera au volant. Pour se faire, Lisette Abadie a dû passer son permis camion et parfaire ses connaissances en mécanique.

Premiers week-ends en Ariège en octobre

Les réservations fonctionnant à la semaine, seuls les points de départ et d’arrivée sont programmés. Ce sont les voyageurs qui décident donc ensemble de leurs parcours et arrêts.

« Je fais à la fois du transport, de l’agence de voyages et de l’hébergement donc cela a été compliqué au niveau administratif de monter le projet, rigole Lisette Abadie. Les premières réservations de voyage étaient lancées en août mais vu le contexte sanitaire compliqué, je propose pour l’instant des week-ends. La privatisation du bus est aussi possible. L’an prochain, je prévois des road-trip à travers les Alpes Suisses, l’Autriche, l’Italie et la Slovénie ».

Quatre week-ends sont déjà programmés en octobre et quatre voyages d’une semaine devraient débuter en novembre.