Normandie : Des élèves privés de sport faute de professeurs dans les lycées et les collèges, le rectorat alerté

EDUCATION Selon le syndicat enseignant Snep-FSU, il manquerait neuf professeurs d’éducation physique et sportive en établissement et quinze remplaçants

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une séance de sport dans un gymnase de Rennes.
Illustration d'une séance de sport dans un gymnase de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Depuis la rentrée, certains élèves de collège et de lycée en Normandie n’ont toujours pas eu le moindre cours de sport, faute de professeurs. Le syndicat enseignant Snep-FSU a adressé une lettre au rectorat pour dénoncer cette situation, rapporte Paris-Normandie.

« En cette rentrée, il manque neuf professeurs en établissements, et quinze remplaçants. C’est du jamais vu, constate, amèrement, Éric Joufret, co-secrétaire académique du Snep-FSU. Et ça ne va pas aller en s’arrangeant, avec la nouvelle vague du coronavirus, d’autres arrêts de travail sont à prévoir. Il nous faut des remplaçants ! ». Selon le syndicat, les étudiants en Staps ne manquent pas. Il faudrait donc simplement ouvrir davantage de places au concours pour résoudre le problème.

La fermeture des gymnases inquiète

Pour l’heure, le rectorat n’a pas réagi à ce courrier, indique Paris-Normandie. Certains enseignants s’inquiètent, alors que des élèves n’ont pratiqué quasiment aucune activité sportive depuis le confinement.

A ce problème d’effectifs s’ajoute également la fermeture des gymnases annoncée par le gouvernement dans certaines villes, telles que Rouen. Or, certains établissements scolaires ne possèdent pas leurs propres équipements. Le Snep-FSU demande donc une dérogation afin de ne pas priver les élèves de pratique sportive. Une réponse doit être apportée par la préfecture.