Coronavirus : Les cours d’EPS continueront d’avoir lieu pour les élèves malgré les restrictions

EDUCATION Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé, mercredi soir, une nouvelle série de restrictions dont « la fermeture des salles de sport et des gymnases »

20 Minutes avec AFP

— 

Un cours de sport dans le 2e arrondissement.
Un cours de sport dans le 2e arrondissement. — R.LESCURIEUX / 20Minutes

Deux jours après l’annonce de la fermeture de gymnases et salles de sport, le ministère de l’Education nationale a clarifié la situation, ce vendredi : tous les élèves français vont continuer d’avoir des cours d’éducation physique et sportive (EPS).

Face à la propagation de l’épidémie​, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé une nouvelle série de restrictions, mercredi soir, dont « la fermeture des salles de sport et des gymnases » dans les zones d’alerte renforcées et les zones d’alerte maximales.

Une distanciation d'« au moins deux mètres » entre élèves

« Quand il y a un gymnase dans l’enceinte d’un établissement scolaire, les cours d’EPS pourront continuer d’y avoir lieu en respectant le protocole en vigueur », a indiqué l’entourage du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer.

Dans des recommandations publiées en début d’année, le ministère avait précisé que le port du masque n’était pas possible lors de la pratique physique et qu’il faudrait respecter une distanciation d'« au moins deux mètres » entre élèves, « sauf lorsque la nature de la pratique ne le permet pas ».

Les piscines couvertes fermées

Pour les cours qui se déroulent dans un gymnase extérieur, géré par exemple par une collectivité, des discussions sont toujours en cours. Les publics scolaires pourront-ils continuer d’utiliser le gymnase ? Un décret précisant les choses est attendu dans les 48 heures, selon le ministère. Quoiqu’il arrive, les cours d’EPS se poursuivront au sein de l’établissement ou à l’extérieur, assure-t-il.

Quant aux piscines, le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi soir leur fermeture. « A ce stade, elles vont rester ouvertes pour les "pro" comme l’Insep (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) ou les étudiants en Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives) », indique-t-on au ministère de l’Education. Pour les publics scolaires, les discussions se poursuivaient vendredi avec le ministre de la Santé.