Attaque à l’arme blanche à Paris : « Des milliers d’élèves confinés » par précaution dans le centre de Paris

SECURITE Selon les premiers éléments de l’enquête, deux personnes ont été blessées à l’arme blanche à proximité des anciens locaux de « Charlie Hebdo », dans le 11e arrondissement de Paris

C.P. avec AFP

— 

Intervention des forces de police après l'attaque au couteau dans le 11e arrondissement de Paris, le 25 septembre 2020.
Intervention des forces de police après l'attaque au couteau dans le 11e arrondissement de Paris, le 25 septembre 2020. — Thibault Camus/AP/SIPA

Un confinement préventif de grande ampleur. « Des milliers d’élèves », de la crèche au lycée, ont été confinés par précaution dans trois arrondissements du centre de Paris après l’attaque à l’arme blanche qui a fait deux blessés près des anciens locaux du journal Charlie Hebdo, ce vendredi, a indiqué à l’AFP le maire de Paris Centre Ariel Weil.

« Cinq écoles du 11e arrondissement et toutes les écoles des 3e et 4e arrondissements ont été confinées. Ça représente des milliers d’élèves, de la crèche au lycée. On se met en sécurité. On est en train de fermer les équipements municipaux et les gymnases aussi », a ajouté Ariel Weil.

« Il ne faut pas aller chercher des enfants à l’école »

La directrice d’une école concernée a adressé un mail aux parents des élèves, que 20 Minutes a pu consulter, indiquant que « cette décision a été prise pour des raisons préventives, une opération de police étant actuellement en cours ». « Pour l’instant personne ne peut accéder ou sortir de l’école », ajoute-t-elle, précisant qu’un nouveau message serait envoyé à la levée de cette mesure et priant les parents « en attendant de ne pas encombrer la ligne téléphonique de l’école ».

« Il ne faut pas aller chercher des enfants à l’école, les écoles sont bouclées, donc ils sont en sécurité », a précisé sur BFMTV le maire du 11e arrondissement, François Vauglin. « On est en train de mettre en place une cellule de soutien psychologique pour la population » dans la mairie, a-t-il aussi annoncé.

« Nos quartiers sont maintenant bien protégés avec un dispositif de sécurité qui est très efficace », a ajouté François Vauglin. « La concordance à la fois du procès [de Charlie Hebdo]​ puis de la situation ravive de bien tristes souvenirs », a-t-il déploré.