Il y a de plus en plus de femmes cadres d’après l’Insee, mais les hommes restent majoritaires

PLAFOND DE VERRE 42 % des postes de cadres et professions intellectuelles supérieures sont occupés par des femmes

R. G.-V.

— 

Les locaux de l'Insee, à Montrouge. (illustration)
Les locaux de l'Insee, à Montrouge. (illustration) — AURORE MESENGE / AFP

Les hommes sont toujours majoritaires mais la proportion de femmes cadres a sextuplé en quarante ans. C’est ce qu’annonce l’Insee, l’Institut national de des statistiques et des études économiques. Au total en France, 5,2 millions de personnes ont un travail qui correspond à la catégorie des « cadres » et « professions intellectuelles supérieures ». Cela représente 19 % des personnes en emploi.

58 % de ces cadres sont des hommes. C’est bien au-delà de 50 %, c’est aussi bien au-delà des 52 % d’hommes tous métiers confondus, le taux d’emploi des femmes étant encore moindre en France, en 2019. 42 %, c’est tout de même une proportion deux fois plus importante qu’en 1982, la date de référence choisie par l’Insee. Elles sont même majoritaires chez les professeurs et dans les professions scientifiques et chez les cadres de la fonction publique. A l’inverse, moins d’un ingénieur ou cadre technique d’entreprise est une femme.

Puisqu'en près de quarante ans le nombre total de cadres et de professions intellectuelles supérieures a lui aussi doublé, et que la population globale a largement augmenté en France, il y a 2.200.000 femmes dans ces catégories en 2019. C’est donc presque six fois plus que les 380.000 de 1982. Il faut enfin noter que cette catégorie globale des cadres et professions intellectuelles supérieures comprend des professions libérales, des artistes, des journalistes, des ingénieurs, des scientifiques… C’est donc très large.

7 métiers où l’on cherche des femmes