Intempéries dans le Gard : Une vingtaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle

ORAGES Certaines communes des Cévennes ont été fortement impactées par l'épisode cévenol

N.B.

— 

Le Gard a été touché par de violentes inondations, notamment à Valleraugue.
Le Gard a été touché par de violentes inondations, notamment à Valleraugue. — D. Tral / Météo Languedoc

L’arrêté a été publié ce jeudi dans le Journal officiel : cinq jours après l’épisode cévenol, qui s’est abattu sur le Gard, ce week-end, 23 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle. Saint-Julien-de-la-Nef, Val d’Aigoual ou le Vigan, les villes les plus touchées par les inondations, figurent dans la liste de ces communes.

Les personnes sinistrées disposent désormais d’un délai maximum de 10 jours à compter de la date de parution de cet arrêté pour faire leur déclaration auprès de l’assurance. Dans certains coins des Cévennes gardoises, jusqu’à 700 mm de pluie sont tombés en quelques heures à peine, occasionnant d’importants dégâts.

Deux morts

Mercredi, le bilan humain s’est alourdi, avec la découverte du corps d’une femme de 64 ans, à Saint-Julien-de-la-Nef. Il s’agit d’une aide-soignante, qui circulait en voiture. Elle avait disparu samedi, près de Saint-André-de-Majencoules, indique la préfecture. Son véhicule avait été retrouvé le lendemain, sur la commune de Pont d’Hérault, vide et broyé par la force du courant. Il avait été emporté par les eaux torrentielles.

Un premier corps avait été retrouvé la veille, en fin de matinée. Il s’agit d’un homme de 56 ans, employé municipal à Val d’Aigoual, porté disparu lui aussi ce week-end.