Coronavirus à Rennes : Entre joie de se retrouver et anxiété, l’université fait sa rentrée

ETUDES Une semaine d’accueil des étudiants est organisée sur le campus de Villejean de l’université Rennes 2 avant la reprise des cours prévue lundi

Jérôme Gicquel

— 

Les étudiants sont venus nombreux ce mardi pour le coup d'envoi de la semaine campus à Rennes 2.
Les étudiants sont venus nombreux ce mardi pour le coup d'envoi de la semaine campus à Rennes 2. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Avant la reprise des cours lundi, une semaine d’accueil est organisée sur le campus de l’université Rennes 2.
  • Beaucoup d’étudiants ne cachent pas leur impatience de reprendre les cours et de retrouver leurs camarades d’amphi.
  • Cette rentrée qui s’annonce particulière est aussi source d’inquiétudes chez certains.

Un DJ aux platines, un bar associatif servant à la chaîne des hot dogs et des files d’étudiants masqués attendant sagement de récupérer des goodies. Avec le coup d’envoi ce mardi de la Campus Week, une semaine festive pour accueillir les étudiants, l’université Rennes 2 a retrouvé un peu de son agitation.

L’heure n’est pas encore à la reprise des cours. Car pour la grande majorité des étudiants, la vraie rentrée aura lieu lundi, la direction de l’université ayant décidé en juillet de décaler la reprise de quinze jours. « Cette semaine d’accueil renforcé va nous servir de test, pour voir notamment si les consignes sanitaires sont bien respectées et comment s’opère la circulation sur le campus », souligne Céline Piquée, vice-présidente de l’université chargée de la vie étudiante et de la vie sur le campus.

Mélange de cours en présentiel et à distance

Ce mardi marque aussi l’heure des retrouvailles pour les étudiants, plutôt ravis dans l’ensemble de se retrouver sur le campus. « Après cette période étrange, je suis vraiment contente de reprendre les cours », indique Maëlle, étudiante en première année de géographie. Tout le monde a cependant bien conscience que l’année universitaire s’annonce encore particulière avec un mélange de cours en présentiel et à distance. « Ce ne sera pas une année comme les autres mais on va faire du mieux qu’on peut », assure Fabien Caillé, vice-président étudiant de l’université.

Derrière les sourires, certains étudiants ne cachent cependant pas leurs inquiétudes avant la reprise. « Le programme de l’an dernier a quand même été bien tronqué, je ne sais pas du coup si on aura des cours de rattrapage en début d’année », s’interroge Kévin, étudiant en sociologie. Morgane, qui entre en L3 de géographie, s’inquiète quant à elle de ne pas encore avoir reçu son programme des cours. « Sans cet emploi du temps, c’est impossible de s’organiser pour trouver un job étudiant », peste-t-elle. D’autres comme Mélanie redoutent également de devoir de nouveau suivre des cours à distance. « C’est vraiment angoissant de devoir travailler seul dans sa chambre d’étudiant, j’arrive beaucoup plus à me concentrer dans un amphi », assure la jeune femme.

Consciente des difficultés engendrées, la direction de l’université promet que tous les services, comme la bibliothèque, les salles informatiques ou les lieux culturels, seront ouverts pour accueillir les étudiants malgré une jauge toujours limitée. « Les cours reprennent mais c’est aussi important de maintenir une vie sociale et culturelle sur le campus », souligne Céline Piquée.