De plus en plus de menus végétariens à la cantine, surtout au primaire

A TABLE ! Depuis l’entrée en vigueur de la loi Egalim, en 2019, de plus en plus d’établissements publics et privés proposent un menu végétarien par semaine à leurs élèves

L.Br.

— 

Des enfants à la cantine (image d'illustration).
Des enfants à la cantine (image d'illustration). — SICCOLI PATRICK/SIPA

Au menu, dahl de lentilles ou nuggets de boulgour. De plus en plus de cantines scolaires fournissent désormais des menus végétariens aux enfants, révèle Greenpeace en publiant une enquête sur le sujet ce mardi. Mais des progrès restent à faire.

« 74 % des écoliers et des écolières ont en effet l’occasion de manger végétarien chaque semaine », selon l’association de défense de l’environnement, qui salue les efforts des collectivités. Au menu : des plats de plus en plus diversifiés, là où une majorité d’omelettes étaient servies par le passé. Depuis l’entrée en vigueur de la loi Egalim, en 2019, tous les établissements publics et privés doivent proposer un menu végétarien par semaine à leurs élèves. Mais tous ne le font pas.

Les lycées et collèges à la traîne

Greenpeace note des résultats « plus préoccupants » dans les collèges et lycées, avec 41 % des collèges et 48 % des lycées qui n’ont pas mis en place cette expérimentation prévue par la loi. En comparaison, 1 menu sur 10 est végétarien dans ces établissements, contre 1 su 4 dans le primaire. Résultat : moins de diversité des repas et moins de bio.

Greenpeace appelle à se mobiliser pour davantage de menus végétariens dans ces établissements, pour les enfants, et pour le climat : « alors que 24 % des gaz à effet de serre émis par la France sont dus à la production de notre alimentation et en premier lieu à l’élevage, il est crucial de diminuer notre consommation globale de viande. » Chaque année, 12 millions d’élèves de la maternelle au lycée mangent plus d’un milliard de repas à la cantine.