Aveyron : Quatre salariés d’un Ehpad licenciés après des actes de maltraitance sur des résidents atteints d’Alzheimer

VIOLENCES Un Ehpad d’Onet-le-Château (Aveyron), près de Rodez, traverse une crise grave. Quatre salariés ont été licenciés, accusés d’avoir maltraité des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer

N.S.

— 

Une personne âgée dans un Ehpad. Illustration.
Une personne âgée dans un Ehpad. Illustration. — Pascal Lachenaud / AFP

La crise du Covid-19 affecte gravement les Ehpad depuis le printemps. Mais ce n’est pas la seule à laquelle est confronté l’établissement « La Rossignole » d’Onet-le-Château (Aveyron), en banlieue de Rodez. Quatre salariés ont été licenciés, accusés d’actes particulièrement dégradants à l’encontre de résidents de l’unité Alzheimer, comme l'indique Centre Presse Aveyron.

Des photos et vidéos de ces méfaits étaient partagées depuis plusieurs mois sur un groupe Messenger privé, accompagnées de commentaires moqueurs et méprisants. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de l’Aveyron, selon le quotidien.

11 salariés concernés

La direction de l’Ehpad a porté plainte le 30 juillet, mais l’affaire n’a été révélée qu’en début de semaine. Les faits concernent 11 des 55 salariés de cette structure de 84 résidents.

Quatre d’entre eux ont donc été licenciés, et une vingtaine de personnes – ainsi que la directrice – ont démissionné de cet Ehpad ouvert en 2009 et miné par des soucis de gouvernance.