Intempéries dans le Gard : Le record de pluviométrie sur trois heures en France métropolitaine a été battu

INTEMPERIES Il est tombé en douze heures sur la commune de Valleraugue l’équivalent d’un an de pluie à Nîmes, dont 360 mm en seulement trois heures

Jérôme Diesnis

— 

Le Gard a été touché par de violentes inondations, notamment à Valleraugue.
Le Gard a été touché par de violentes inondations, notamment à Valleraugue. — D. Tral / Météo Languedoc
  • Il est tombé 718 mm d’eau sur la commune de Valleraugue au cours de l’épisode cévenol, dont 360 mm en trois heures, nouveau record sur trois heures en France métropolitaine.
  • 46 personnes ont été sauvées des eaux par voie terrestre ou aérienne dans le Gard grâce à l’intervention des sapeurs-pompiers.
  • Un traileur et une aide-soignante de 64 sont portés disparus. La voiture de cette dernière a été emportée par les eaux et retrouvée vide.

Samedi, il est tombé sur la commune de Valleraugue, dans le Gard, 718 mm d’eau. Et notamment 360 mm en l’espace en trois heures, établissant un nouveau record en France métropolitaine sur ce laps de temps. 718 litres d’eau au m2, c’est l’équivalent d’un an de pluie dans la préfecture de Nîmes. « De façon générale, les cumuls étaient proches de 300 à 500 mm sur les Cévennes gardoises, souligne Christophe Ferré gérant de Météo Languedoc. De telles valeurs auraient conduit à des catastrophes humaines dramatiques si elles avaient eu lieu en plaine. Heureusement, les zones touchées sont acclimatées avec une population sensibilisée aux risques. La même chose en zone urbaine aurait été apocalyptique. »

Au cours de cet épisode cévenol, quarante-six personnes ont été sauvées des eaux par les sapeurs-pompiers engagés sur le front des intempéries dans le Gard. Placé en vigilance rouge, le Gard a subi de très fortes inondations dans la journée de samedi. La nuit de samedi à dimanche a en revanche été relativement calme. Météo-France a modifié le niveau de vigilance du département, placé en vigilance jaune orages, jusqu’à 19h.

Deux personnes portées disparues

Un traileur et une aide-soignante de 64 ans sont toujours portées disparues. La seconde a été vue pour la dernière fois à proximité de la commune de Pont d’Hérault. Sa voiture a été retrouvée, vide, emportée par les eaux. « Une équipe cynophile est sur place en plus des équipes engagées pour scruter les deux berges de l’Hérault autour du point où la personne a été repérée avant sa disparition, explique le commandant Eric Agrinier, chef de la communication des sapeurs-pompiers du Gard. Une reconnaissance sera faite aussi par hélicoptère ».

Au total, les pompiers sont intervenus sur 46 sauvetages de personnes menacées par la montée des eaux, dans les deux secteurs les plus touchés : celui de la vallée Borgne et le secteur du Vigan-Pont d’Hérault-Valleraugue. Six d’entre elles ont dû être hélitreuillées.

Les dégâts sont très importants après les inondations dans le Gard.
Les dégâts sont très importants après les inondations dans le Gard. - Météo Languedoc

Les sapeurs-pompiers ont par ailleurs procédé à 420 mises en sécurité ou déplacement de population à titre préventif ou curatif, dont 200 sur la seule commune de Valleraugue. Elles peuvent désormais retourner à leur domicile. Le collège d’Anduze n’ouvrira pas ses portes lundi, ayant étant utilisé comme centre de commandement avancé.

Les habitants des communes de Val d’Aigoual, de Saint-André-de-Majencoules, de Mandagout, de l’Estrechure et de Saumane vont être approvisionnées en eau potable grâce au concours des militaires. 1.600 personnes des communes de Mandagout, les Plantiers, Val d’Aigoual et de Saint André de Valborgne étaient toujours privées d’électricité, dimanche à midi.

Par ailleurs, la circulation sur douze routes et cinq ponts submersibles est encore coupée. Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin et la ministre de l’écologie Barbara Pompili sont attendus dans le Gard, lundi.