Strasbourg : « Des brimades sur mon nom de famille »… Un policier accuse ses collègues de racisme

BRIMADES L'inspection générale de la police nationale a classé sans suite son dossier

T.G.

— 

Des véhicules de police (illustration).
Des véhicules de police (illustration). — T. Gagnepain / 20 Minutes

Haykal Rezgui Raouaji accuse. Ce brigadier en poste à Strasbourg porte plainte contre son employeur, la police nationale, révèle France Bleu Alsace. Muté dans le Bas-Rhin en septembre 2018, le motard dit être la victime d’insultes et de réflexions racistes de la part de ses collègues.

« Il y a eu des brimades sur mon nom de famille… Rezgui Raouaji, un nom bien français de chez nous. J’ai pas relevé […] mais petit à petit, ça s’est aggravé », a-t-il raconté au micro de la radio locale.

L’IGPN – inspection générale de la police nationale – s’était saisie de l’affaire en 2019, avant de la classer sans suite. « Je perds pied total, je ne sais plus quoi faire », avoue le plaignant devant cette situation.