Intempéries dans le Gard : Une deuxième personne portée disparue dans le Gard

INTEMPERIES Une aide-soignante de 64 ans et un traileur sont activement recherchés par les pompiers dans le massif des Cévennes frappé par de violents orages et des trombes d’eau

20 Minutes avec AFP

— 

Intempéries dans le Gard : Le record de pluviométrie sur trois heures en France battu — 20 Minutes

Une seconde personne est portée disparue dans le Gard, frappé au cours du week-end par de violentes intempéries. La disparition d’un homme pratiquant le trail (course en montagne) a été déclarée dimanche matin aux secouristes, ont indiqué les pompiers et la préfecture.

Par ailleurs, les recherches pour retrouver une femme de 64 ans portée disparue samedi dans le massif des Cévennes après un violent épisode pluvieux et orageux ont repris dimanche, a-t-on appris auprès des pompiers du Gard.

« Nous avons une équipe cynophile en plus des équipes engagées pour scruter les deux berges de l’Hérault autour du point où la personne a été repérée avant sa disparition. Une reconnaissance sera faite aussi par hélicoptère », a indiqué à l’AFP le commandant des pompiers du Gard Eric Agrinier.

Vue pour la dernière fois à bord de sa voiture

L’aide-soignante de 64 ans aurait été vue pour la dernière fois à bord de sa voiture à proximité de la localité de Pont-de-l’Hérault. Les violents orages et les trombes d’eau qui avaient frappé cette zone de montagne samedi ont pris fin vers le milieu de la nuit et la vie reprenait son cours dimanche dans les localités touchées.

Aucun blessé n’est à dénombrer et les dégâts concernent surtout des routes secondaires, des maisons touchées par les crues et le réseau d’eau dans une poignée de villages qui devront être approvisionnés.

L’heure à l’accalmie

Météo-France a levé pendant la nuit la vigilance rouge pluie-inondations et crues pour le Gard et plus aucun département ne se trouvait en vigilance orange inondations ou orages tôt dimanche.

A Anduze, ville de 3.400 habitants, où la rivière Gardon a brutalement monté, entraînant l’évacuation d’un quartier, les eaux ont nettement redescendu, a constaté une journaliste de l’AFP. Des habitants dont les maisons ont été touchées par les eaux passaient dans les rues, équipés de seaux et de raclettes pour nettoyer les restes de boue. Les pompiers vont également aider au pompage.

45 sauvetages en quelques heures

Plus de 45 sauvetages ont dû être réalisés en quelques heures samedi et quelque 400 personnes ont dû être mises en sécurité d’Anduze à Valleraugue en passant par Saint-Jean-du-Gard. Avec la fin de cet épisode pluvieux et orageux et de « la phase critique », « elles peuvent maintenant rentrer chez elles », a indiqué Eric Agrinier.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili ont annoncé qu’ils se rendraient dimanche après-midi dans le Gard.

Les épisodes cévenols se produisent en général à l’automne, quand la mer Méditerranée est la plus chaude, favorisant alors une forte évaporation. Ces masses d’air chaud, humide et instable remontent vers le nord provoquant de fortes pluies.