Coronavirus à Toulouse : La consommation debout interdite dans les bars et le port du masque obligatoire prolongé d’un mois

EPIDEMIE Après Bordeaux, Marseille et Nice, c’est au tour de Toulouse de prendre de nouvelles mesures sanitaires, comme l’interdiction de consommer debout dans les bars ou l’interdiction d’activités dansantes

Julie Rimbert

— 

Le port du masque est obligatoire à Toulouse depuis le 21 août pour lutter contre l'épidémie de coronavirus.
Le port du masque est obligatoire à Toulouse depuis le 21 août pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. — F. Scheiber
  • Le préfet de Haute-Garonne serre la vis à Toulouse en prenant de nouvelles mesures de restriction en vigueur dès samedi.
  • Le port obligatoire du masque est prolongé pour un mois à Toulouse. Dans le reste de la Haute-Garonne, il est étendu aux abords des centres culturels, des clubs sportifs et des gares.
  • Pour casser la circulation du virus chez les jeunes, la consommation debout dans les bars est notamment interdite et la vente d’alcool à emporter proscrite de 20h à 6h.

Face à la circulation active du coronavirus à Toulouse, le préfet de la Haute-Garonne a décidé de durcir le ton. Etienne Guyot vient d’annoncer de nouvelles mesures de restrictions pour tenter de limiter la propagation de l’épidémie, qui entrent en vigueur samedi.

Après Marseille, Bordeaux et Nice, c’est désormais la Ville rose qui serre la vis. Le taux d’incidence du Covid-19, c’est-à-dire le nombre d’habitants positifs au coronavirus est aujourd’hui de près de 225,7 pour 100.000, quatre fois supérieur au seuil d’alerte, fixé à 50. Le taux de positivité des tests faits à Toulouse est supérieur à 10 % contre 5 % sur le plan national.

Rassemblements limités

« J’ai conscience du caractère contraignant de ces mesures mais elles sont prises pour éviter de connaître la même situation qu’au printemps », a souligné Etienne Guyot. Le port obligatoire du masque est prolongé à Toulouse encore un mois. Initialement, cette mesure courait jusqu’au 20 septembre. Nouveauté : le masque doit aussi être porté dans le reste du département dans un périmètre de 30 mètres autour des établissements culturels, des clubs sportifs, des gares et aéroports (en plus des marchés, des vide-greniers, des établissements scolaires où c’était déjà le cas).

Partout dans le département, les rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs, jardins et aux abords des plans d’eau sont maintenant interdits. Pour limiter la circulation du virus, l’ouverture et l’utilisation des vestiaires dans les clubs sportifs sont interdites, sauf pour les piscines, les scolaires, les Staps ou les clubs professionnels.

Eviter les rassemblements en terrasses des bars

Pointés du doigt par les professionnels de santé comme des vecteurs de la contamination, les étudiants, au nombre de 110.000 à Toulouse, vont être interdits de soirée festives dans les bars et restaurants. Les clients ne peuvent désormais plus y consommer debout. Même chose pour la consommation d’alcool dans la rue qui est désormais interdite sur l’ensemble de la ville de 13h à 6h. La vente à emporter est aussi proscrite de 20h à 6h. Une mesure décidée par le préfet de Haute-Garonne pour éviter les nombreux clusters constatés cette semaine dans la communauté étudiante.

Les activités musicales dans les débits de boissons sont interdites de midi à 7h, si elles sont « audibles de l’extérieur ». L’idée est d’éviter les rassemblements dans la rue, autour des bars. Toute activité dansante dans des lieux ouverts ou fermés est d’ailleurs interdite, sauf pour les établissements de danse ou artistiques.

Jauge maintenue à 5.000 personnes

Le nombre d’hospitalisations progresse en Haute-Garonne, avec 54 patients Covid hospitalisés au CHU de Toulouse, dont 13 en réanimation.

Pour les évènements ouverts au public ou les matchs dans les stades, la jauge maximum reste pour l’instant à 5.000 personnes. Le préfet a indiqué que si le taux d’incidence dela maladie ne baissait pas rapidement, il n’hésiterait pas à « fermer les débits de boissons plus tôt et à abaisser la jauge maximale à 1.000 personnes pour les grands évènements » dès la semaine prochaine.