Coronavirus dans les Bouches-du-Rhône : Le nombre de communes où le masque est obligatoire passe de 27 à 17

EPIDEMIE La préfecture des Bouches-du-Rhône a revu à la baisse le nombre de communes où le port du masque est obligatoire

20 Minutes avec AFP

— 

Coronavirus dans les Bouches-du-Rhône : Le préfet sommé de limiter l’obligation du port du masque aux zones à « forte densité »
Coronavirus dans les Bouches-du-Rhône : Le préfet sommé de limiter l’obligation du port du masque aux zones à « forte densité » — SOPA Images / SIPA/SIPA

La préfecture des Bouches-du-Rhône adapte son obligation du port du masque. Elle a revu à la baisse, ce mercredi, le nombre de communes où le port du masque est obligatoire, considérant que « le nombre de cas positifs au covid-19 n’est pas significatif » dans certaines villes qui recensent moins de 10 personnes infectées.

Pour freiner la propagation de l’épidémie, le préfet avait imposé lundi le port du masque de 6h à 2h dans 27 communes où le taux d’incidence de la maladie dépasse le seuil d’alerte de 100 pour 100.000 habitants les sept derniers jours.

Nombre de cas peu significatif

Mais, deux jours plus tard, plus que 17 communes sont concernées selon l’arrêté publié mercredi. « Si certaines communes connaissent, en effet, un taux de plus de 100 pour 100 000 habitants, le nombre de cas positifs n’est pas significatif avec parfois moins de 10 personnes », a expliqué la préfecture.

Parmi les dix communes exclues de la liste figure Mimet. Petite ville dont le maire avait fait part mardi de son incompréhension en découvrant que sa commune était parmi les 27 concernées par le masque obligatoire, bien que « les autorités de santé ne l’aient informé d’aucun cas de Covid-19 ». La liste « sera mise à jour chaque semaine sur le site Internet de la préfecture et de l’Agence régionale de Santé », a-t-elle indiqué.