Incendies aux Etats-Unis : Le vrai du faux sur plusieurs photos qui circulent sur les réseaux sociaux

FAKE OFF « 20 Minutes » fait le point sur des clichés qui prétendent montrer les incendies de forêt qui ravagent la Californie

Maureen Songne

— 

27 feux majeurs touchent la Californie avec au compteur plus de 1,2 million d’hectares détruits
27 feux majeurs touchent la Californie avec au compteur plus de 1,2 million d’hectares détruits — Brittany Hosea-Small / AFP
  • Depuis la nuit du 16 août, 27 feux de forêt majeurs touchent la Californie, que tentent de contrôler les 16.000 pompiers mobilisés
  • Plusieurs photos circulant sur les réseaux sociaux affirment montrer les conséquences de ces feux.
  • Si certaines sont authentiques, d'autres sont détournées. Regardons de plus près. 

Les inquiétantes images du ciel rouge de San Francisco, digne d’un blockbuster dystopique, ont fait le tour de monde. Depuis la nuit du 16 août, 27 feux de forêt majeurs touchent la Californie, que tentent de contrôler les 16.000 pompiers mobilisés. Au compteur, cet Etat de l’ouest des Etats-Unis enregistre plus de 1,2 million d’hectares détruits.

Parmi les images qui circulent sur les réseaux sociaux, difficile de démêler le vrai du faux tant les photos de « mégafeux », en augmentation ces dernières années, se ressemblent. 20 Minutes trie le vrai du faux dans ce flux d’images.

  • Vue en hauteur du pont Golden Gate : vrai

Le ciel rouge sang, imperméable aux rayons du soleil et surplombant le fameux Golden Gate de San Francisco aura marqué les esprits, où pour beaucoup, la ressemblance avec une scène tout droit sortie du film Blade Runner 2049 est frappante. Extraite d’une vidéo tournée par un drone et postée sur YouTube, l’image est un plan parmi une dizaine où l’on aperçoit la ville de San Francisco sous différents angles, le 9 septembre à 11 h « alors que le temps devrait être clair et ensoleillé » comme l’indique son auteur – anonyme – sur sa chaîne YouTube.

Un autre youtubeur a poussé plus loin la comparaison avec Blade Runner 2049 en apposant sur ces images une bande-son angoissante tirée du film. La vidéo, postée il y a tout juste une semaine, compte à ce jour près d’un million de vues.

Plusieurs photos du ciel orangé de San Francisco, mercredi 9 septembre, ont été publiées dans la presse, notamment dans 20 Minutes.

  • Le dragon de nuage cracheur de feu » : vrai

Ce nuage massif est le résultat de l’incendie Creek Fire, dans la forêt nationale de Sierra en Californie. Impressionnant par sa taille, il se forme lorsque l’air sec d’un feu de forêt ou d’un volcan rencontre de l’air humide flottant à quelques kilomètres au-dessus de la terre.

Appelé pyrocumulonimbus, ce phénomène est extrêmement rare et pourrait être le plus gros à n’avoir jamais pris forme aux Etats-Unis. « Je n’ai jamais vu ça. Sa forme me rappelait l’immense arbre de vie de Disney World, car on aurait dit qu’il avait des racines » explique au San Francisco Chronicles l’autrice des clichés devenus viraux, Thalia Dockery. Elle était passagère d’un vol au départ de San Jose pour Las Vegas lorsqu’elle a pris les photos le 6 septembre dernier.

  • Un coucher de soleil vu du ciel rouge feu : faux

Datant de 2018, cette photo d’un coucher d’un ciel rouge feu lors du coucher de soleil a, dès ses premières heures, été utilisée pour représenter différents incendies survenus en Californie. Bien que ces utilisations détournées aient déjà été détectées à l’époque par un site de fact-checking américain, Snopes, l’image a de nouveau émergé ces derniers jours, avec moins de résonance néanmoins que les deux précédentes.

Il s’agit en réalité d’un coucher de soleil à Hawaï, capturé par un voyageur à bord d’un avion : « Pour être honnête, j’ai failli faire tomber mon appareil photo en admirant la magnifique vue à travers mon hublot. J’ai immédiatement pris des photos et des vidéos. [Quelques jours après avoir posté les photos], j’ai entendu dire que quelqu’un les avait volées en disant qu’elles provenaient des feux de forêt de Californie. Quelques agences m’ont contacté à ce sujet, parmi lesquelles Snopes et Forbes. Au bout de quelques jours, ils ont écrit des articles de fact-checking pour stopper la confusion » explique l’auteur des clichés sur sa chaîne YouTube.