Maine-et-Loire : Le préfet interdit soirées étudiantes et fête des voisins

CORONAVIRUS Plusieurs dizaines de cas positifs chez des étudiants angevins ont été signalés 

J.U.

— 

Illustration de soirée étudiante
Illustration de soirée étudiante — Pixabay

La fête est finie dans le Maine-et-Loire. Ce mercredi, le préfet René Bidal a annoncé la mise en place de deux mesures d’interdiction dans son département. Elles concernent les soirées étudiantes ou week-end d’intégration ainsi que la fête de voisins, rendez-vous qui devait avoir lieu vendredi.

Des mesures évidemment liées à la situation sanitaire et au coronavirus, dont « le taux d’incidence est passé en une semaine de 54,1 à 73,5 » cas pour 100.000 dans le Maine-et-Loire. « Cet indicateur témoigne de la hausse de l’apparition de nouveaux cas, plus particulièrement dans la tranche d’âges 15-45 ans », écrit le préfet.

Des cas parmi les étudiants de différents établissements

Comme l’indiquait 20 Minutes lundi soir, 600 étudiants de la fac de médecine d’Angers vont être dépistés dès jeudi après que plusieurs cas ont été signalés. D’après la préfecture, 41 cas positifs ont aussi été comptabilisés au sein de l’Université catholique de l’Ouest. Il y a aussi 19 cas à l’école d’optique ECSA.

Au sujet des bars ou des lieux recevant du public, « je déciderai la fermeture administrative de ceux d’entre eux où seront constatées des négligences quant à la disposition des terrasses, au non-respect du port du masque par le personnel ou par des consommateurs qui se tiennent debout, soit dans les circulations de l’établissement, soit autour de jeux d’arcade, billards et autres », prévient le préfet.