C’est l’heure du BIM : Macron raille les anti-5G, Trump climatosceptique et Neymar calme le jeu

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)

X.M.

— 

Emmanuel Macron lors de sa rencontre à l'Elysée avec les acteurs de la French Tech, le 14 septembre 2020.
Emmanuel Macron lors de sa rencontre à l'Elysée avec les acteurs de la French Tech, le 14 septembre 2020. — Charles Platiau/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Macron se moque des défenseurs du « modèle Amish » au détriment de la 5G

Pour Emmanuel Macron la stratégie est claire : « Oui la France va prendre le tournant de la 5G », a-t-il lancé devant une centaine d’entrepreneurs et entrepreneuses de la « French Tech » réunis lundi dans la salle des fêtes de l’Elysée. Mais, c’est une petite phrase qui risque surtout de faire parler. Au lendemain de la demande de moratoire de 70 élus de gauche et écologistes, le chef de l’Etat s’est moqué de ceux qui préféreraient « le modèle Amish » et le retour « à la lampe à huile ».

Le climat « finira par se refroidir », assure Trump en Californie

Alors que les incendies ravagent la Californie, Donald Trump semble ne rien y voir d’alarmant. Au cours d’une visite dans le Golden State, lundi, le président a minimisé l’impact du changement climatique sur les feux en assurant : « Ça finira par se refroidir, vous verrez ». « J’aimerais que la science dise cela », a répondu du tac au tac Wade Crowfoot, un responsable de l’agence de protection des ressources naturelles de Californie, à Sacramento. Cela n’a pas démonté le locataire de la Maison-Blanche qui a voulu avoir le dernier mot, concluant en riant : « Je ne pense pas que la science sache vraiment ».

Après le match houleux PSG-OM, Neymar lance un appel au calme

Alors que la tension est toujours vive entre les supporteurs du PSG et le l’OM, Neymar a tenté lundi de calmer le jeu après avoir alimenté les tensions. La star du Paris SG, qui a accusé le Marseillais Alvaro Gonzalez d’injure raciste lors de son exclusion à la fin du match houleux dimanche, a fait son mea culpa sur Instagram. « Je suis triste de voir le sentiment de haine que l’on peut provoquer quand on se révolte à chaud », a écrit en portugais et en anglais l’attaquant brésilien. Neymar maintient cependant ses accusations envers Alvaro.