Grève à la SNCF : Le ministre des Transports s’attend à un mouvement « de faible ampleur »

MOUVEMENT SOCIAL La CGT-Cheminots, FSU et Solidaires ont appelé à la grève le 17 septembre

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Baptiste Djebbari, le 27 juillet 2020 à Paris.
Jean-Baptiste Djebbari, le 27 juillet 2020 à Paris. — Jacques Witt/SIPA

Le mouvement de grève prévu jeudi à la SNCF devrait être de « faible ampleur », temporise ce lundi sur Europe 1 le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

« Pour l’instant, nous avons 100 % du trafic et 70 % des passagers et nous avons une marge au regard d’un mouvement qui devrait être de faible ampleur », a indiqué le ministre, estimant que ce mouvement est « assez illisible » dans ses motifs.

Un préavis déposé fin août

« Nous venons à nouveau d’investir massivement sur le ferroviaire 5 milliards de soutien dans le plan de relance sur les 11 milliards des transports et nous sortons d’une séquence depuis 2017 où nous avons repris 35 milliards de dette à la SNCF », a-t-il poursuivi.

La CGT-Cheminots a déposé fin août un préavis de grève pour la journée nationale d’action du 17 septembre, lancée par la CGT, rejointe par la FSU, Solidaires et des organisations de jeunesse. Il y a une semaine, le ministre avait dénoncé une « grève par habitude » dans un moment « singulièrement compliqué pour tous les transports publics ».