Bretagne : Avec La Loutre, les villes bretonnes se tapent l’affiche

ENTREPRISE Deux Bretonnes ont lancé une collection d’affiches vintage et colorées qui mettent en lumière les villes de la région

Jérôme Gicquel

— 

Cléo Rouiller et Jeanne Théard ont lancé la société La Loutre en 2017.
Cléo Rouiller et Jeanne Théard ont lancé la société La Loutre en 2017. — La Loutre
  • La jeune société bretonne La Loutre édite une collection d’affiches régionalistes.
  • Ses deux fondatrices mettent en lumière les plus belles villes bretonnes dans un esprit rétro chic et décalé.
  • La collection s’enrichit progressivement avec de nouvelles destinations françaises et étrangères.

« Mais non Rennes, tu n’es pas Vilaine », « Autant en emporte Ouessant », « Toi toi mon Groix »… Tantôt chauvins ou moqueurs, les slogans donnent le sourire. Ils sont la marque de fabrique de la jeune société La Loutre, implantée à Plouharnel ( Morbihan) et à Rennes. Fondée en 2017 par Jeanne Théard et Cléo Rouiller, l’entreprise s’est rapidement fait un nom dans l’univers de la décoration et de la papeterie. Elle le doit au succès de ses affiches régionalistes, à l’esprit rétro chic, qui revisitent les plus belles villes de Bretagne.

« On voulait sortir des clichés des cartes postales touristiques et mettre en lumière ces villes avec des couleurs pastel douces et acidulées », indique Cléo, la Morbihannaise du binôme. Cette belle aventure tient d’ailleurs à un heureux coup du sort. « Nous sommes à la base une agence de communication, raconte la jeune femme. Mais quand on a démarré notre activité en été, la période était plutôt creuse. On a donc travaillé sur une carte postale de Saint-Malo en guise de carte de visite et cela a tout de suite cartonné ». Assez en tout cas pour que les deux jeunes femmes changent de plan et se lancent dans la conception d’affiches.

La Bretagne, la France et même l’international

Trois ans plus tard, elles en écoulent désormais « entre 1.000 et 1.500 par mois ». La collection s’est également enrichie avec pas moins de 150 villes revisitées. On y retrouve beaucoup d’îles et de villes bretonnes bien sûr, dont trois affiches rien que pour Rennes.

Mais La Loutre a peu à peu élargi son terrain de jeu en lançant une collection des villes françaises et même étrangères, avec notamment à l’affiche Paris, Strasbourg, San Francisco ou bien encore Tokyo. « On a maintenant des villes qui nous appellent pour avoir leur affiche mais on ne peut pas accepter toutes les demandes », indique Cléo.

Début octobre, La Loutre fera également parler d’elle à Dinard puisque c’est à la jeune société bretonne que l’équipe du festival du film britannique a confié la conception de l’affiche cette année.