Policiers « bande de nazis » : Darmanin annonce une plainte contre Jérôme Rodrigues

JUSTICE Le ministre réagissait à un tweet de Jérôme Rodrigues dans lequel il comparait des policiers à « une bande de nazis » lors d’un échange sur Twitter avec le syndicat Synergie-Officiers

20 Minutes avec AFP

— 

Jérôme Rodrigues, une des figures des «gilets jaunes». (archives)
Jérôme Rodrigues, une des figures des «gilets jaunes». (archives) — KONRAD K./SIPA

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé jeudi porter plainte contre le « gilet jaune » Jérôme Rodrigues, qui a assimilé des policiers à une « bande de nazis ». « Les propos de Jérôme Rodrigues envers la police sont ignobles. Au nom du ministère et pour défendre l’honneur de tous les policiers, je dépose plainte », a tweeté Gérald Darmanin.

Echanges houleux sur Twitter avec le syndicat Synergie-Officiers

Le ministre réagissait à un tweet de Jérôme Rodrigues dans lequel il comparait des policiers à « une bande de nazis » lors d’un échange sur Twitter avec le syndicat Synergie-Officiers.

Faisant référence à son appel à manifester samedi à Paris, Jérôme Rodrigues avait demandé aux manifestants de ne pas donner leur identité en cas d’interpellation. Dans le pire des cas, vous passerez quatre heures maximum au commissariat. Mais auront-ils suffisamment de place pour nous accueillir ?", disait-il dans un message posté sur les réseaux sociaux.

« Nous avons suffisamment de place pour vous accueillir », a répondu le syndicat Synergie-Officiers, s’attirant une nouvelle réponse du « gilet jaune ». « C’est clair bande de nazis vous irez ouvrir le camp de concentration disponible au nord-est de Paris celui que vous tentez de cacher aux médias », a-t-il écrit sur Twitter.

« Jamais je ferais silence ! », répond Jérôme Rodrigues

Jérôme Rodrigues n’a également pas tardé à réagir à l’annonce du dépôt de plainte de Gérald Darmanin. « Vous irez aussi porter plainte face aux insultes qu’ils [les policiers] me lancent ! Chez vous la justice ne marche que dans un sens et je le répète vous m’avez mutilé vous m’avez insulté et jamais je ferais silence ! », a-t-il écrit sur Twitter. Le syndicat Synergie a également annoncé qu’il porterait plainte.