Coronavirus à Lyon : Un pneumologue convoqué par le Conseil de l'Ordre pour son opposition au masque

REBELLION Le praticien estime que l’épidémie est passée

C.G. avec AFP
— 
Illustration d'un médecin.
Illustration d'un médecin. — Pixabay

Un pneumologue de Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône) est convoqué le 18 septembre devant le Conseil départemental de l’Ordre des médecins pour avoir refusé que des patients portent un masque, a-t-on appris mardi auprès du médecin et de l’Ordre.

« Je suis pneumologue, il faut que je voie la tête des gens ! », s’est insurgé le Docteur Patrick Bellier, objet de plusieurs plaintes de patients auxquels il avait demandé d’ôter leurs masques. « Je ne suis pas un extrémiste mais porter un masque, c’est inutile et ça m’emmerde ! », a-t-il ajouté, confirmant une information du quotidien régional Le Progrès.

« Il n’y a plus d’épidémie de Covid-19 »

« Il y a eu des plaintes de patients et le Conseil de l'Ordre doit entendre le médecin sur ces faits », a expliqué la présidente du Conseil départemental de l’Ordre des médecins, le Dr Elisabeth Gormand, en rappelant que le Conseil n’était « pas une chambre disciplinaire ».

Selon le Dr Bellier, qui s’appuie notamment sur les « courbes d’hospitalisations en baisse », il n’y a « plus d’épidémie » de Covid-19. « Avec 7.000 cas positifs par jour, il n’y a rien ! Il s’agit de porteurs sains, sinon ce devrait être jonché de cadavres dans les rues ! », a assuré le pneumologue.

Le masque aurait dû être « obligatoire en mars-avril », tandis que rendre le port du masque obligatoire actuellement « empêche la protection de masse », voire pourrait entraîner d’autres « épidémies » comme des pneumonies, du fait du port continu du masque, a-t-il encore estimé, accusant les gouvernants d'« incompétence, surtout en matière médicale ». Le pneumologue prévoit que l’épidémie de coronavirus s’éteindra « toute seule », à l’image de la grippe espagnole au début du XXe siècle.