Tarn-et-Garonne : Une famille d’arboriculteurs soupçonnée d’une fraude de 2,7 millions aux cotisations sociales

ENQUETE Une famille d’arboriculteurs du Tarn-et-Garonne est soupçonnée d’avoir omis de déclarer ses saisonniers durant quatre ans

H.M.

— 

Une exploitation de pommiers. Illustration.
Une exploitation de pommiers. Illustration. — A. Vinogradov - TASS - Sipa

La fraude aux cotisations sociales avoisinerait les 2,7 millions d’euros. La Dépêche du Midi révèle dans son édition du jour que deux agriculteurs, un père et son fils, à la tête d''importantes exploitations de production de fruits et légumes dans le Tarn-et-Garonne ont été interpellés cet été par les gendarmes.

Les enquêteurs les avaient dans le collimateur depuis plusieurs mois. Car les deux hommes, qui nient les faits, sont soupçonnés d’avoir consciencieusement omis de déclarer à la Mutualité sociale agricole (MSA) leurs saisonniers – parfois plusieurs centaines au pic de la cueillette – et les heures supplémentaires de leurs salariés, de 2014 à 2017.

SCI et assurances-vie

Toujours selon le quotidien régional, les sommes ainsi économisées étaient « blanchies » dans des SCI immobilières familiales ou placées en assurances-vie. Les 2,7 millions d’euros « d’avoirs criminels » ont été saisis en attendant le procès des fraudeurs présumés prévu pour janvier 2021 devant le tribunal correctionnel de Montauban.