Coronavirus à Rennes : Des « cocons à sieste » offerts aux soignants grâce aux dons

SANTE Ce matériel a été installé dans les salles de pause pour permettre au personnel médical de se reposer

Camille Allain

— 

Au CHU de Rennes, des cocons à sieste ont été offerts aux soignants grâce aux dons.
Au CHU de Rennes, des cocons à sieste ont été offerts aux soignants grâce aux dons. — Fonds Nominoë

Voilà une traduction concrète du formidable élan de générosité envers les soignants. Mis à rude épreuve depuis le début de l’épidémie de coronavirus en France, le personnel médical a souvent été choyé par la population, qui l'a applaudi tous les soirs pendant des semaines, lui offrant parfois des repas, des massages ou des séances de thalasso. A Rennes, certains soignants du CHU viennent de recevoir cinq « cocons à sieste » financés par le fonds Nominoë grâce aux dons des particuliers et entrepreneurs émus par leur rôle dans la lutte contre le Covid-19.

Installés dans les secteurs urgences, réanimations et gériatrie, ces bulles de repos « offrent la possibilité d’une pause aux équipes durant leur journée ou leur nuit de travail », précise le fonds Nominoë, pour qui « l’amélioration des salles de repos des soignants est apparue comme une évidence » au cœur de la crise sanitaire. Conçus par la start-up Nap & Up, ces cocons permettent d’être isolés visuellement. Une application de sophrologie sera également proposée aux occupants du cocon.

Fondé en 2014 à Rennes, le fonds Nominoë s’était déjà distingué pendant la crise en offrant 15.000 tests sérologiques aux membres du personnel du CHU de la capitale bretonne.