Bretagne : Un nouveau « record » pour l'enseignement bilingue breton dans le privé

EDUCATION Neuf nouvelles filières bilingues breton - français ont été ouvertes à la rentrée

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration d'une école en filière bilingue français breton, à Rennes.
Illustration d'une école en filière bilingue français breton, à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

L’enseignement du breton a le vent en poupe dans le privé. En Bretagne, neuf nouvelles filières bilingues ont ouvert en cette rentrée si particulière, a fait savoir le Comité académique de l’enseignement catholique (CAEC) ce jeudi. « Un record », selon ses représentants. « La langue et la culture bretonne font partie du patrimoine à garder​, à transmettre et à développer », a déclaré Françoise Gautier, secrétaire générale du CAEC. En tout, dans le privé, près de 5.500 élèves sont ainsi inscrits dans des filières bretonnes dans plus de cent établissements, principalement dans le Finistère et le Morbihan.

Cette année en Bretagne, plus de 250.000 élèves ont fait leur rentrée dans le réseau privé, ce qui représente 42 % des élèves, soit deux fois plus que la moyenne nationale (20 %). « C’est la grande originalité de la Bretagne », a estimé Patrick Lamour, directeur diocésain du Finistère, estimant que la seule autre région en France présentant un profil similaire était les Pays-de-la-Loire.

Le privé, parfois le seul recours

La Bretagne a aussi la particularité d’avoir plusieurs communes où il existe uniquement une école privée. « Dans 166 communes, la seule école existante est une école de l’enseignement catholique, contribuant ainsi au maintien d’un réseau d’éducation », note le CAEC. Il y a quelques années, la Fédération de parents d’élèves FCPE avait dénoncé cette absence d’écoles publiques.