Grenoble : La forte odeur de cannabis alerte les voisins, sept kilos de drogue saisis

STUPEFIANTS Pour échapper aux ennuis avec la justice, le suspect de 24 ans a jeté la drogue conservée sur son balcon chez ses voisins du dessous. En vain

Elisa Frisullo

— 

La police (illustration).
La police (illustration). — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Ses explications n’ont pour l'heure convaincu ni les enquêteurs ni les magistrats. Un homme de 24 ans a été interpellé à Echirolles, dans la banlieue de Grenoble (Isère) et placé en garde à vue le 30 août pour détention d’armes et de stupéfiants, apprend 20 Minutes auprès du parquet de Grenoble.

Les policiers sont intervenus à son domicile après avoir été alertés par des riverains. Ces derniers avaient en effet remarqué qu’une forte odeur de cannabis se dégageait du balcon d’un immeuble d’Echirolles.

Les policiers entrent de force

En se rendant sur place, les policiers n’ont pu que constater à leur tour les effluves de drogue et ont découvert que des paquets conditionnés étaient stockés sur ce balcon. Le propriétaire du logement refusant d’ouvrir, les enquêteurs sont entrés de force, tandis que le suspect jetait des sacs sur la terrasse de ses voisins du dessous, ajoute le parquet.

En récupérant les produits jetés, les policiers ont mis la main sur sept kilos de résine de cannabis, un peu de cocaïne et deux armes de poing. Lors de sa garde à vue, l’homme de 24 ans, déjà condamné en 2014 pour infraction à la législation sur les stupéfiants, a expliqué avoir accepté, en raison de dettes, de conserver chez lui les armes et la drogue en guise de remboursement, souligne le parquet de Grenoble.

Une version des faits sur laquelle il devra s’expliquer vendredi lors de son jugement en comparution immédiate prévu devant le tribunal correctionnel de Grenoble. Il a, en attendant, été placé en détention provisoire par le juge de la détention et des libertés.