Coronavirus à Toulouse : Pour rassurer sa clientèle, un restaurant met en place un portique anti-Covid

EPIDEMIE Un restaurant de l’Ouest toulousain a installé un portique de désinfection pour rassurer ses salariés et clients

Béatrice Colin
— 
Le restaurant Mosto Buffet, situé à Plaisance-du-Touch, à l'ouest de Toulouse, a installé un portique anti-Covid depuis moins d'un mois.
Le restaurant Mosto Buffet, situé à Plaisance-du-Touch, à l'ouest de Toulouse, a installé un portique anti-Covid depuis moins d'un mois. — B. Colin / 20 Minutes
  • Depuis trois semaines, le Mosto Buffet, un restaurant de Plaisance-du-Touch, prend la température de ses clients et les fait passer sous un portique d’UV, d’ozone et de pulvérisations de gel hydroalcoolique.
  • Ce dispositif qui a coûté 8.000 euros à l’établissement a été déployé pour rassurer les salariés et les clients.
  • Ces derniers trouvent cette mesure plutôt sécurisante.

Avec ses couleurs bleutées et ses brumes de gel hydroalcoolique, elle fait penser à une cabine spatio-temporelle. C’est d’ailleurs par un « bienvenu dans le futur » qu’Alexandre Arazils, le chef de salle du Mosto Buffet, à Plaisance-du-Touch, accueille ses clients. Un moyen de dédramatiser en réalité le coronavirus bien présent et peut-être aussi les nouveaux moyens déployés par son restaurant de l'ouest toulousain pour s’assurer que toutes les précautions sont prises en matière de sécurité sanitaire.

A l’entrée de cet établissement de 210 couverts, la clientèle doit passer depuis trois semaines sous un portique de désinfection intelligent durant moins d’une dizaine de secondes. Durant le confinement, la direction de cette entreprise de restauration a décidé de réfléchir au meilleur moyen de protéger à la fois les clients et les salariés.

Avant de franchir le portique anti-Covid du restaurant Mosto Buffet de Plaisance, les clients doivent prendre leur température.
Avant de franchir le portique anti-Covid du restaurant Mosto Buffet de Plaisance, les clients doivent prendre leur température. - B. Colin / 20 Minutes

« Il y a du gel hydroalcoolique un peu partout dans le restaurant, des gants pour les serveurs, des distances entre les tables et le masque obligatoire. Cette machine permet en plus de vérifier la température, elle utilise des UV et de l’ozone qui dégradent les germes et virus sur les vêtements, et une brume du gel hydroalcoolique est vaporisée », détaille le salarié du Mosto Buffet dont la société a déboursé 8.000 € pour cette machine calibrée pour ne pas être nocive.

Pas de quoi affoler les clients du restaurant venus déjeuner jeudi midi. « Toute initiative est bonne à prendre car malheureusement beaucoup de personnes ne prennent pas en considération la nécessité de respecter les gestes barrières », relève Franck venu avec sa femme, se prêtant à la prise de température.

« C’est sécurisant »

Pour l’instant, l’établissement n’a pas détecté de personnes malades, ni eu affaire à des récalcitrants. « Si cela arrivait, on lui expliquerait avec diplomatie que nous ne pouvons pas l’accueillir. Au début, lorsque nous l’avons annoncé sur les réseaux sociaux, les gens étaient réticents, même critiques. Ils pensaient que c’était trop, aujourd’hui c’est l’inverse, ils se disent même que c’est dingue qu’il n’y ait pas ça dans les aéroports », poursuit Alexandre Arazils dont le restaurant a dû s’adapter pour rassurer une clientèle qui n’a pas encore retrouvé le chemin du buffet.

Kevin avait déjà testé le portique il y a deux semaines et n’a pas hésité à repasser dessous ce mercredi en compagnie de sa femme et sa petite fille, que cela a bien amusée. « La première fois on est surpris, mais c’est très bien de l’avoir, surtout avec le nombre de personnes qui se croisent au buffet, c’est sécurisant par rapport à la situation actuelle. Et puis en passant dessous on ne ressent aucune gêne », raconte par expérience ce père de famille.

Lui n’a pas pris de photo, mais ils sont nombreux à sortir leur téléphone pour faire un selfie pour ce voyage spatio-temporel dans le monde des mesures anti-Covid.