Tarn-et-Garonne : Après un nouvel incident, la centrale de Golfech ne produit plus d'électricité

NUCLEAIRE Après un problème d’alternateur, l’unité de production n° 2 de la centrale nucléaire a été déconnectée du réseau électrique

Béatrice Colin

— 

La centrale nucléaire de Golfech, entre Toulouse et Agen.
La centrale nucléaire de Golfech, entre Toulouse et Agen. — Bob Edme - AP - Sipa

Le 12 août dernier, EDF annonçait avoir mis à l’arrêt temporairement l’unité de production numéro deux de la centrale nucléaire de Golfech en raison de la canicule. Une mesure prise alors que son réacteur numéro un était en arrêt programmé depuis deux jours.

Ce lundi, c’est un incident qui est venu perturber le bon fonctionnement de la centrale située dans le Tarn-et-Garonne, à une centaine de kilomètres au nord de Toulouse. « Vers 15h30, l’unité de production numéro deux de la centrale nucléaire EDF de Golfech a été déconnectée du réseau électrique national suite à un aléa au niveau de l’alternateur, situé dans la partie non nucléaire des installations », a indiqué la direction de la centrale dans un communiqué.

Cette coupure est due à « une anomalie sur du matériel de régulation électrique nécessitant son remplacement ». Une intervention qui pourrait durer plusieurs jours selon EDF qui précise que « cet évènement n’a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement ».

Série d’incidents

Comme l’unité de production numéro une est toujours à l’arrêt « pour maintenance et rechargement du combustible », Golfech ne produit plus d’électricité pour l’heure, sans que cela ait un impact sur l’approvisionnement du réseau même si les deux réacteurs produisent environ la moitié de l’électricité consommée en Occitanie.

Après plusieurs dysfonctionnements, l'Agence de sûreté nucléaire a tiré la sonnette d’alarme au cours de l’année, indiquant qu’il jugeait « très mauvais » le fonctionnement de la centrale.