Coronavirus : 75 % des Français favorables au port du masque en extérieur dans toutes les villes, selon un sondage

OBLIGATION Seulement 15 % de la population se dit « plutôt opposée » à la généralisation du port obligatoire du masque en extérieur partout, et 9 % « tout à fait opposés »

Manon Aublanc
— 
Des endroits avec le masque obligatoire
Des endroits avec le masque obligatoire — Loic VENANCE / AFP

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting* pour franceinfo et Le Figaro, publié ce dimanche, les trois quarts des Français se disent favorables au port du masque obligatoire en extérieur dans toutes les villes de France pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

Alors que de plus en plus de villes imposent le masque en extérieur, 44 % des Français y sont « tout à fait favorables », et 32 % « plutôt favorables ». Seulement 15 % de la population se dit « plutôt opposée » à sa généralisation en extérieur partout, et 9 % « tout à fait opposés ».

Des Français inquiets pour leurs proches

Si le port du masque en extérieur semble fait l’unanimité, ce qui pose problème, c’est le fait de devoir payer les masques pour les enfants, celui-ci étant obligatoire dans les collèges et les lycées, dès la rentrée. Ils sont 78 % à estimer que les masques devraient être gratuits pour les élèves.

Le sondage révèle aussi que 8 Français sur 10 se déclarent inquiets par rapport à la situation sanitaire : 71 % se disent inquiets pour leurs proches, 55 % inquiets pour eux-mêmes. En termes de tranche d’âge, 39 % des 18-24 craignent pour eux-mêmes, 49 % pour les 25-34 ans et 60 % dans les tranches des 35-49 ans, 50-64 ans et plus de 65 ans.

La moitié des sondés craignent pour leurs emplois

Concernant la crise économique engendrée par l’épidémie de coronavirus, 81 % des personnes interrogées se disent pessimistes quant à la croissance économique en France et 80 % sur le pouvoir d’achat. Sur leur situation personnelle, 55 % des Français sont pessimistes et 32 % craignent pour leur emploi : 39 % chez les actifs aux revenus les plus modestes, 40 % chez les travailleurs indépendants et 41 % pour les ouvriers.

Plus de la moitié des Français (54 % contre 46 %) estiment que le plan de relance, présenté par Jean Castex jeudi, ne sera pas à la hauteur.

*Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1 004 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogés par Internet les 27 et 28 août 2020.