Nîmes : Le conducteur du TGV loupe l'arrêt en gare... et fait marche arrière

INSOLITE La manoeuvre a duré environ quarante minutes

N.B.

— 

Une gare (illustration)
Une gare (illustration) — Mathieu Pattier/SIPA

Les passagers du TGV Toulouse-Lyon, mercredi, se souviendront longtemps de leur passage par la gare de Manduel, près de Nîmes (Gard). Le conducteur du train a… raté l’arrêt en gare, et a dû faire marche arrière. Ou plus précisément, il a dû redescendre de sa motrice, s’assurer de quelques mesures de sécurité, puis rejoindre la motrice arrière et manœuvrer de quelques mètres, jusqu’à l’arrêt prévu.

« Il y a juste eu un petit fou rire dans le wagon »

Un internaute, qui se trouvait dans le TGV, a relaté la mésaventure sur Twitter. « Grâce à la SNCF, je vais vivre ma première fois. Première fois qu’un train dans lequel je suis va devoir faire marche arrière. La raison ? "Madame, Monsieur, la gare de Nîmes a été… loupée par notre conducteur." »

« Il faut lui prévoir 40 minutes supplémentaires environ. L’arrêt n’a pas été marqué en gare. Comme cela vous a été indiqué, une procédure de sécurité est mise en place pour permettre au TGV de s’y arrêter », lui a répondu la SNCF. « Tout va bien, pas de soucis, a conclu le jeune homme. On est reparti, il y a juste eu un petit fou rire dans le wagon. »