Coronavirus : L’Assurance maladie alerte sur des appels frauduleux en lien avec le dispositif « Contact Covid »

PRUDENCE Des arnaqueurs se font passer pour des enquêteurs sanitaires et demandent les coordonnées bancaires de leurs interlocuteurs pour leur envoyer un test payant de dépistage du Covid-19

20 Minutes avec agence

— 

Dans un laboratoire de test pour le coronavirus.  Illustration.
Dans un laboratoire de test pour le coronavirus. Illustration. — Rainer Droese - Sipa

L’Assurance maladie a averti le 18 août dernier ses assurés sur des escroqueries en lien avec le dispositif « Contact Covid ». Des arnaqueurs contactent des personnes et expliquent avoir besoin de leur nom et coordonnées bancaires afin de leur faire parvenir un kit payant de test de dépistage du coronavirus.

Cet envoi ne fait en aucun cas partie des missions assurées par l’Assurance maladie, qui « ne fournit pas et ne facture pas l’envoi de kit ou de test de dépistage du Covid-19 », rappelle l’organisme sur son site Internet. Des « enquêteurs sanitaires » de la Sécurité sociale sont cependant bel et bien chargés de contacter les patients testés positifs au coronavirus et les personnes ayant été en contact avec ces dernières. « Ils sont habilités à traiter ces enquêtes et sont soumis au secret médical et au secret professionnel », précise la CPAM.

Des vérifications s’imposent

L’échange avec l’Assurance maladie se fait par téléphone ou, en cas de non-réponse à l’appel, par SMS ou par e-mail dans le but de convenir d’un rendez-vous téléphonique avec l’assuré. Il est possible de vérifier que l’interlocuteur appelle bien depuis le 3646 ou le 05 53 35 62 37 et pas depuis un numéro masqué.

Les agents de la Sécurité sociale n’ont par ailleurs jamais besoin des informations bancaires des assurés, que l’échange ait lieu par téléphone, par SMS ou par e-mail. Ils sont aussi capables de fournir le nom du médecin ainsi que celui de l’individu atteint du Covid-19 si celui-ci l’a autorisé.