Coronavirus à Nîmes : La feria des Vendanges aura bien lieu, mais dans une version « light »

EPIDEMIE L'événement doit se tenir du 18 au 20 septembre

N.B.
— 
Lors d'une feria des Vendanges, à Nîmes (Archives)
Lors d'une feria des Vendanges, à Nîmes (Archives) — FRANCK LODI/SIPA

En avril, alors que la France était confinée, la décision de la mairie de Nîmes (Gard) n’avait pas surpris grand monde : prévue du 28 mai au 1er juin, la feria de Pentecôte, où la promiscuité est de mise, était annulée. Les regards des aficionados se sont alors tournés vers l’autre feria, celle des Vendanges. Pourra-t-elle se tenir ? Oui, elle aura lieu, du 18 au 20 septembre, a-t-on appris. Mais dans une version (très) allégée.

« Malgré le fait que la situation sanitaire du département n’est pas bonne, je vais être amené à autoriser le déroulement de cette feria, avec beaucoup, beaucoup de restrictions, indique Didier Lauga, le préfet, interrogé par La Gazette de Nîmes. Comme cela a été fait à Béziers, et à Arles. Je ne veux pas pénaliser les Nîmois. Mais ce sera une feria très light. Il n’y aura pas de bodegas, il n’y aura pas beaucoup d’animations dans les rues. Ce sont surtout les cafés et les brasseries qui joueront leurs rôles. Et il y aura des bandas, mais nous ne les autoriserons pas à être statiques. »

Port du masque obligatoire dans les arènes

Dans les arènes, il y aura bien des corridas. Mais le port du masque sera obligatoire dans les gradins, et pas plus de 5.000 spectateurs pourront s’y installer.

Les modalités de l’organisation de cette feria seront précisées jeudi après-midi, par les services de la mairie, de la préfecture et l’organisateur des corridas.