La mairie veut un frigo partagé par quartier à Bordeaux
La mairie veut un frigo partagé par quartier à Bordeaux — CCAS

ALIMENTATION

Bordeaux : « Un frigo partagé par quartier », un nouvel appel à candidatures lancé

Trois nouveaux réfrigérateurs devraient faire leur apparition d’ici la fin de l’année pour lutter contre la précarité alimentaire et le gaspillage.

  • La mairie de Bordeaux lance un appel à candidatures pour installer de nouveaux frigos partagés en ville. L’objectif est d’en avoir un par quartier.
  • Depuis 2018, le dispositif a fait ses preuves selon la CCAS avec notamment un seul frigo dégradé en deux ans.
  • Les candidats ont jusqu’au 18 septembre pour postuler. La mairie versera une subvention de 5.000 euros.

Il pourrait bientôt pousser comme des champignons dans la ville. La mairie de Bordeaux lance un nouvel appel à candidatures pour développer son réseau de frigos partagés dans le cadre de la première campagne de budget participatif (2019-2021). Après un vote des habitants, une quarantaine de projets comme celui-ci avaient été retenus il y a un an et demi.

« Le premier frigo a été installé dès 2018 et aujourd’hui, on en compte plusieurs dans la Métropole grâce à différentes associations (le Crepaq (centre ressource d’écologie pédagogique de Nouvelle-Aquitaine) et Les Frigos Solidaires), mais notre but est d’en avoir minimum un dans chaque quartier de Bordeaux. C’est-à-dire huit. Et cela pourrait augmenter rapidement car la nouvelle municipalité souhaite redécouper la ville, » explique Elsa Placide,​ chargée du développement à la CCAS (centre communal d’action sociale) et responsable du projet. L’objectif est double : lutter contre la précarité alimentaire et le gaspillage.

Un seul frigo dégradé après deux ans d’expérience

A l’heure actuelle, il en existe déjà cinq sur Bordeaux, mais certains sont dans la même zone. Par exemple, il n’y en a pas du tout en plein centre-ville. « Ce n’est pas toujours facile de trouver un endroit adéquat, rappelle Elsa Placide, le concepteur doit avoir un branchement à proximité. » Les candidats ont jusqu’au 18 septembre pour se faire connaître. L’heureux élu devrait pouvoir installer trois nouveaux frigos partagés d’ici la fin de l’année, grâce à la subvention de 5.000 euros de la mairie. Tout le monde peut postuler (particuliers, restaurateurs, associations, etc.).

Si la nouvelle équipe municipale menée par Pierre Hurmic (EELV) s’engage à poursuivre le PAT (projet alimentaire de territoire) à vocation sociale, c’est que ce dispositif semble bien fonctionner, selon le CCAS : « Nous avons des retours très positifs. En deux ans, un seul frigo a subi des dégradations. Certains nous disent qu’ils sont parfois vides mais pour avoir mené notre enquête, c’est juste que ça va très vite. La plupart des aliments déposés trouvent tout de suite preneurs. »

Pour rappel, chacun peut venir déposer ce qu’il veut dans ces frigos partagés et anti gaspillage, sauf de la viande et du poisson.