Lyon : Enquête ouverte après le passage à tabac d'un ado ayant voulu défendre des filles à un arrêt de bus

LYON Le jeune homme cherchait à défendre des filles prises à partie par une bande de plusieurs individus, selon les dires de son frère qui a relayé l'information sur les réseaux sociaux

Caroline Girardon
— 
Illustration  de la place Bellecour à Lyon.
Illustration de la place Bellecour à Lyon. — XAVIER VILA/SIPA/SIPA
  • Une enquête a été ouverte lundi après l’agression, vendredi soir, d’un adolescent à Lyon.
  • Selon l'entourage de la victime, Augustin aurait voulu s’interposer pour défendre des jeunes filles prises à partie à un arrêt de bus.
  • Un appel à témoins va être lancé afin de retrouver les suspects de ces violences.

Le hashtag #JusticePourAugustin  a rapidement fleuri sur les réseaux sociaux, avant même la confirmation de l’affaire par les autorités judiciaires et policières. Une enquête a été ouverte ce lundi après le passage à tabac d’un adolescent de 17 ans, vendredi soir place Bellecour à Lyon. Le garçon aurait reçu une pluie de coups pour avoir voulu protéger plusieurs filles, importunées à un arrêt de bus par un groupe de cinq individus, selon les dires de sa famille qui a porté plainte.




Un appel à témoin lancé pour retrouver les suspects

La plainte a été déposée dimanche à la gendarmerie de Fontaines-sur-Saône, a confirmé à l’AFP une porte-parole de la police lyonnaise qui a récupéré le dossier ce lundi.

L’enquête a été confiée au commissariat du 2e arrondissement en raison du lieu de commission des faits, précise de son côté à 20 Minutes, ce lundi, le parquet de Lyon, indiquant par ailleurs qu’un appel à témoins serait lancé « dans les prochaines heures » pour retrouver les suspects.

La victime, qui a eu « plusieurs dents cassées » et la mâchoire fracturée, a été opérée ce lundi, ajoute le parquet de Lyon. Son ITT est en cours d’évaluation.

«Ils l’ont fracassé gratuitement sans que personne n’intervienne»

L’agression est survenue vendredi vers 23 heures à proximité d’une supérette de la place Bellecour située près de l’arrêt de bus « Le Viste ». Un groupe de cinq individus « a commencé à agresser des filles, relate le frère d’Augustin sur Facebook. Voyant cela, mon petit frère de 17 ans a pris leur défense en retenant ces individus le temps qu’elles rentrent à l’abri dans le Monoprix. À cinq contre lui (…) ils l’ont fracassé gratuitement sans que personne n’intervienne, ni pour les filles, ni pour lui ».

Selon la police, aucun appel n’a été passé aux pompiers ni à la police vendredi soir, ni de la part d’éventuels témoins, ni de la victime. Selon le site d’information LyonMag,qui a révélé l’affaire ce lundi, l’adolescent s’est rendu à l’hôpital accompagné d’un proche. La police compte exploiter notamment la vidéosurveillance de la place Bellecour et de ses abords.