Gap : Un squat de migrants évacué par les forces de l’ordre

EVACUATION Une décision de justice datant d'il y a huit mois avait ordonné l’évacuation du bâtiment

20 Minutes avec AFP

— 

Des policiers. (illustration)
Des policiers. (illustration) — LUDOVIC MARIN / AFP

Les forces de l’ordre sont intervenues ce mercredi matin à Gap (Hautes-Alpes) pour évacuer un squat abritant une cinquantaine de personnes dont plusieurs migrants, a-t-on appris auprès de la préfecture, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

La cour d’appel de Grenoble avait auparavant ordonné l’évacuation de ce bâtiment, dit du Césaï, dans les sept mois suivant sa décision en date du 10 décembre 2019. L’opération, qui s’est déroulée sans incident majeur, est intervenue alors que les occupants, dont des militants et des migrants, refusaient de quitter les lieux.

Des nuitées proposées à certaines personnes

Les volontaires ont été soumis à un test Covid, des masques ont été distribués à tous, et « un examen individuel de (leur) situation administrative destiné à vérifier (leurs) droits », a été rendu possible, précise la préfecture.

« Des nuitées sont proposées aux personnes en fonction de leur situation administrative, sanitaire et de vulnérabilité, en particulier les femmes avec enfants », ajoute la préfecture. « Quatre femmes avec enfants et une femme seule ont été prises en charge par le dispositif d’hébergement d’urgence », a enfin précisé la préfecture dans un deuxième communiqué publié à la mi-journée.