Coronavirus : Un homme refusant de porter un masque débarqué d'un TGV Paris-Nice

GESTES BARRIERES L'homme a, de plus, écopé d'une amende de 135 euros

M.B.
— 
Illustration sécurité aux abords d'un TGV Inoui
Illustration sécurité aux abords d'un TGV Inoui — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Dimanche après-midi, la halte en gare du Creusot pour le TGV Inoui Paris-Nice 6169 n’était pas au programme. Mais en raison d’une injonction de descendre du train, permise « en cas notamment de trouble à l’ordre public ou de compromission de la sécurité des personnes » rappelle la SNCF, le contrôleur a dû marquer l’arrêt en Bourgogne. Objectif : faire descendre du train un homme qui refusait de porter son masque pour limiter l'épidémie de coronavirus, relate Le Parisien.

Les agents de la sûreté ferroviaire ont dû forcer le récalcitrant à descendre prématurément du train. Il a en outre écopé d’une amende de 135 euros. La situation a quelque peu exaspéré les autres passagers, même si le retard de 10 minutes en raison de cet arrêt imprévu, a été rattrapé.


Ce genre de scène est toutefois extrêmement rare, assure la SNCF au Parisien : « Plus de 95 % des voyageurs respectent la consigne et la majeure partie des 5 % restants acceptent de le porter après contrôle (et verbalisation) ».