Immigration : 31 migrants secourus samedi dans la Manche côté français

SAUVETAGE Plusieurs de ces personnes ont dû recevoir une prise en charge médicale

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration de migrants sauvés par la police des frontières britannique le 15 août 2020.
Illustration de migrants sauvés par la police des frontières britannique le 15 août 2020. — AFP

Trois enfants et un nourrisson se trouvaient à bord. Les autorités maritimes françaises ont secouru samedi 31 migrants, qui tentaient de traverser la Manche sur de petites embarcations pour rejoindre les côtes anglaises, selon des communiqués de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Vers 6h, une vedette de surveillance de la gendarmerie maritime repère deux personnes en difficulté à bord d'une embarcation dans la baie de Wissant (Pas-de-Calais), et les récupère. L'un était en état de légère hypothermie.

Un blessé parmi les migrants secourus

Un peu plus tard, un ferry appelle le centre régional d'opération régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) Gris-Nez pour faire état de la présence d'une embarcation en difficulté dans le chenal d'accès du port de Calais. Les six migrants, parmi lesquels un blessé, sont ramenés à terre par un canot tout temps de la station de la société nationale de secours en mer (SNSM).

Puis le Cross reçoit un appel d'un navire de commerce rapportant une embarcation en difficulté à environ 11 km au nord de Wissant. Les sept migrants sont pris en charge et ramenés au port de Boulogne-sur-Mer.

Un nourrisson et trois enfants parmi les personnes sauvées

Enfin, en milieu de soirée, prévenu par un navire de pêche, le Cross a envoyé un patrouilleur de la marine nationale pour secourir 16 migrants, dont un nourrisson et trois enfants au large de Dunkerque. Quatre d'entre eux sont ramenés à terre en priorité après un échange avec le centre de consultation médicale maritime (CCMM) de Toulouse qui préconise une évacuation rapide pour une prise en charge médicale.

Selon une source proche des secours, il s'agit de quatre migrants de nationalité soudanaise: une femme souffrant du ventre, un enfant de 6 ans, un autre de 18 mois et un homme de 30 ans. Tous ont été pris en charge par les sapeurs-pompiers et remis à la police aux frontières.