Coronavirus à Clermont-Ferrand : Le port du masque devient obligatoire dans le centre historique

ÉPIDÉMIE Trois autres villes du Puy de Dôme renforcent également les mesures sanitaires

20 Minutes avec AFP

— 

L'obligation du port du masque en extérieur se généralise un peu partout en France.
L'obligation du port du masque en extérieur se généralise un peu partout en France. — GAIZKA IROZ / AFP

L’obligation du port du masque en extérieur se généralise dans de nombreuses villes françaises. Jeudi, la préfecture du Puy de Dôme a annoncé qu’il serait obligatoire à partir de samedi dans des espaces extérieurs de quatre villes du département, dont le centre historique de Clermont-Ferrand.

« A l’image de l’ensemble du territoire national, le Puy de Dôme est concerné depuis trois semaines par une augmentation régulière et relativement importante du nombre de cas » de coronavirus, a justifié la préfecture dans un communiqué.

Des mesures en vigueur au moins jusqu’au 31 août

Or ces quatre villes (Clermont-Ferrand, Riom, Montpeyroux et Le Mont-Dore) sont « susceptibles de rassembler un grand nombre de personnes dans des espaces restreints, rendant de fait le respect des mesures barrière très aléatoire », a souligné la préfecture, qui prévoit d’appliquer ces mesures jusqu’au 31 août, voire de prolonger « en fonction de l’évaluation » de la situation sanitaire.

A Clermont-Ferrand, porter le masque sera obligatoire dans le centre historique et dans l’enceinte du jardin Lecoq, en plus des marchés et des brocantes. Des affiches et des marquages au sol « de couleur vive » vont être mis en place autour pour aider habitants et touristes, âgés de plus de onze ans, à identifier les périmètres concernés. Tout contrevenant s’expose à une amende de 135 euros.